Dinner in the Sky Brussels 2019, c’est parti !

DITS-bruxelles-mai19-copie-1024x878

Pour son édition 2019, Dinner in the Sky a pris ses quartiers au Canal, face au futur musée Kanal Pompidou. Une barge flottante de 720m2 construite sur le canal pour accueillir 3 plateformes, 12 Chefs étoilés et plus de 2.000 invités.

image001

Cette année, la magie opérera sur l’eau puisque les tables Dinner in the Sky seront littéralement posées sur le canal. L’accueil des invités se fera donc «sur l’eau», au pied du Quai Beco. Un préliminaire pour le moins surréaliste avant le diner qui lui se déroulera bel et bien à 50 mètres dans les airs.
1h30 de réjouissances gastronomiques déclinées sous forme d’un menu 5 services, préparé et servi par un chef étoilé en personne avec une vue unique sur le Port de Bruxelles, Tour et Taxis, le futur musée Kanal Pompidou…

Aux commandes de ce voyage pas comme les autres : 11 Chefs totalisant 16 étoiles : Yves Mattagne (Sea Grill**), David Martin (La Paix**), Pierre Résimont (L’Eau Vive**), Alexandre Dionisio (La Villa in the Sky**), Bart De Pooter (De Pastorale**), Viki Geunes (‘T Zilte**), Karen Torosyan (Bozar Restaurant*), Isabelle Arpin (Isabelle Arpin), Giovanni Bruno (Senzanome*), Luigi Ciciriello (La Truffe Noire*), Mathieu Jacri (Villa Emily*) et Alain Bianchin (Restaurant Alain Bianchin).

Autre nouveauté de cette édition 2019, les 4 sessions cocktails qui seront organisées les après-midi des week-ends.

En pratique, Dinner in the Sky se déroulera du jeudi 13 au dimanche 23 juin.
Chaque jour, 3 sessions sont organisées : 12h00, 19h00 et 21h30.
Restent quelques places sur www.dinnerinthesky.be.

Share
In News | Leave a comment

Mons / La Banque est ouverte !

IMG_4209

Ce mercredi midi, Luc Broutard a ouvert les portes de sa nouvelle enseigne, la Banque, située au rez-de-chaussée des anciens locaux de… la Banque Nationale de Mons (que le chef exploitait déjà en partie à l’étage avec son restaurant savoyard « Le Chalet »). Un espace lumineux, une cuisine ouverte et une magnifique terrasse béante sur le plan d’eau intérieur accueille donc les montois dès aujourd’hui.

A menu, entre autres réjouissances, pizzas et pâtes avec par exemple la pizza Margherita à la Burrata (avec tomates cerises, burrata des Pouilles, basilic frais et huile extra-vierge), la Sicilienne (coulis de tomates, mozzarella ‘Flor di latte’, anchois, olives taggiasches et câpres) et la Salade de saumon (salade romaine, crevettes grises, tomates mayonnaise, oeufs durs) ou la ‘Tomates’ (Tomates San Marzano, burrata des Pouilles, basilic frais, huile extra vierge de Sicile). Plus loin dans la carte, on épinglera l’Escalope de Veau à la Milanaise, les Croquettes aux crevettes grises, le Steak de Boeuf Black Onyx australien poêlé, beurre maître d’hôtel, la Fajitas de Boeuf d’Aubrac ou le Burger de Wagyu, avec cornichons doux, fromage fondant, ketchup et oignons rouges.

IMG_4214

IMG_4208

La Banque – Avenue Frère Orban, 26 à 7000 Mons – Tél : +32 (0) 65 45 74 23
Ouvert tous les jours de 12 à 15 heures et de 18 à 22 heures.

Share
In News | Leave a comment

La saison des maatjes débute aujourd’hui

S’ils sont disponibles toute l’année, les maatjes les plus savoureux seront disponibles à partir ce mercredi.

Woman holding napking with matjes herring and Dutch flag

Une saveur grasse, un goût spécifique et une texture unique: il y a de nombreuses raisons de se réjouir chaque année du début de la nouvelle saison du maatjes. Cela commence de façon prometteuse cette année – malgré un moment de doute dû à une faible pêche initiale – déclare Caroline De Reu de la société Gilco : « La teneur en matières grasses se situe entre 18 et 22%, ce qui garantit un excellent hareng. »
Ce poisson savoureux provient des zones de pêche danoises, les plus riches d’Europe en hareng. « Les pêcheurs doivent en général naviguer environ 15 heures de Skagen, le point le plus septentrional du Danemark, pour trouver le hareng », explique Caroline De Reu.

Share
In News | Leave a comment

S.Pellegrino Young Chef : Un belge en demi-finale

l_4413_SPYC-2019-DEMI-FINALISTES-FR

C’est parti pour une nouvelle étape du S.Pellegrino Young Chef ! Après avoir reçu et longuement étudié les candidatures des jeunes chefs l’ALMA, l’école internationale de la cuisine italienne, a sélectionné dix talents dans chaque région du monde.

Les jeunes talents de la région Europe Nord Ouest ont désormais quatre mois pour s’entraîner le plus possible afin de convaincre le jury d’exception composé d’Anne-Sophie Pic, David Martin et Heiko Nieder.

Un seul belge a trouvé place parmi les 10 demi-finalistes, il s’agit de Guus Goossens, sous-chef au ‘Sir Kwinten’ à Lennik en Brabant Flamand.

Découvrez les noms et plats signatures des dix jeunes chefs sélectionnés pour la région Europe Nord Ouest, qui s’affronteront le 9 octobre prochain à Paris pour défendre les couleurs de leur région :

– Laura Pelou, Sous chef, ‘L’Univers’ – Villeneuve d’Aveyron, France : Œuf Confit, Aligot En Pétale Et Brioche Feuilletée
– Vivien Rouleaud, Chef de partie, ‘Le Chabichou’ – Courchevel, France : Début du printemps… Retour du pigeonneau !
– Yanis Ait Yahoui, Chef, ‘La Ruche Elysee’ – Paris, France, Distillation de cabillaud et poireaux dans son lit
– Evens Lopez, Chef de partie, ‘Le Louis XV – Alain Ducasse a l’Hotel de Paris’ – Monte Carlo, Monaco, Homard Bleu Tiède, Pain De Blé Truffier Goût Marin Et Artichaut Farci
– Alexandre Alves Pereira, Sous chef, ‘Lasserre’ – Paris, France, Asperge verte, sardine, lierre terrestre
– Olive Davoux, Chef, ‘Sur Mer’ – Paris, France, Carpaccio de bar, purée de mandarine, coqueret et chips de topinambour
– Kitano Yurika, Chef, ‘Margo’ – Paris, France, Le printemps est partout en Normandie
– Nicolas Pierson, Chef, ‘Bacco’ – Geneve, Suisse, Thon Fumé / Garnitures Végétales / Jus Anisé Bonite
– Florian Braissand, Chef, ‘Restaurant L’Estrade’ – Aix Les Bains, France, Lavaret en croûte d’ail noir, asperge et blette, morilles fourrées, échalotes confites, sauce au vin
– Guus Goossens, Sous chef, ‘Sir Kwinten’ – Lennik, Belgique, Boeuf flamand, structure de céleri, champignons et oignons

Share
In News | Leave a comment

Un restaurateur espagnol attaque TripAdvisor et réclame plus de 600 000 euros

Capture-d’écran-2019-06-08-à-00.07.58

La société Recaba Inversiones Turísticas, propriétaire de deux restaurants à Valencia, a réclamé plus de 660 000 euros de dommages moraux au portail de voyage TripAdvisor pour avoir inclus leurs établissements sans autorisation sur leur site commercial et d’autoriser la diffusion d’opinions «diffamatoires» sans contrôle.

Le procès soutient également que la plate-forme n’a pas supprimé les profils des établissements malgré leurs demandes et a maintenu en ligne des opinions d’utilisateurs dans lesquelles l’un des exploitants de l’entreprise a été accusé d’escroquerie de la sécurité sociale, de faire travailler des personnes sans autorisation légale et de servir de la nourriture « toxique ».

L’affaire a été portée devant le tribunal de commerce de Barcelone dans le cadre d’une procédure engagée par la société propriétaire des restaurants contre TripAdvisor en raison d’une concurrence déloyale et d’un comportement «contraire à la bonne foi».

Antonio Calero, le restaurateur n’y va pas avec le dos de la cuillère : « La boucle est bouclée pour TripAdvisor qui fonctionne d’une manière très similaire à la mafia. Ils vous visitent d’abord pour vous menacer et ensuite vous offrent une protection. Une fois que vous acceptez de vous inscrire et de payer des commissions, vous vous apercevez que le nombre de mauvaises critiques de la part des clients diminuent. » a-t-il déclaré à El Mundo.

Capture-d’écran-2019-06-08-à-00.01.09-768x432

Au cours de l’audience, le vice-président de Tripadvisor, Bradford Young, a expliqué que les propriétaires et les internautes créent eux-mêmes les profils, et que la plateforme examine la demande de création de compte en fonction de directives établies par la loi.

En ce qui concerne le contrôle des commentaires des voyageurs, Bradford Young a expliqué que TripAdvisor dispose d’un système garantissant des opinions « fiables », qui combine un algorithme qui capture des centaines de critères et une équipe de collaborateurs pour rechercher les commentaires non conformes aux directives.

En plus de ces contrôles, la plateforme a le pouvoir de signaler et de supprimer des commentaires et avis, et donne la possibilité aux propriétaires des établissements de répondre aux avis gratuitement. TripAdvisor rappelle aussi que si le restaurateur n’use pas de son droit de réponse, c’est en fait comme laisser la main à l’auteur du commentaire. L’exploitant doit avoir toujours le dernier mot.

7 millards de dollars de chiffre d’affaire annuel et 450 millions d’usagers mensuels

Lorsque l’accusation a demandé pourquoi malgré les paramètres d’approbation des commentaires il savait qu’il y avait « des calomnies et des accusations de délits qui étaient diffusés », Bradford Young a répondu qu’il lui semblait important que les internautes sachent aussi si les exploitants commettent des infractions.

« Il existe des centaines d’opinions relatives à des délits que les propriétaires souhaiteraient voir retirer, nous les supprimons seulement lorsqu’il qu’il ne s’agit pas d’un avis de première main. » a-t-il déclaré.

Enfin, il a fait valoir que TripAdvisor défend le droit des utilisateurs de partager leurs expériences et de pouvoir rechercher des informations sur leurs destinations: « Si nous les retirons, nous ferons taire toute forme d’expression. »

Sources : Food&Sens et El Mundo

Share
In News | 1 Comment