Le groupe Metro pourrait passer sous pavillon tchèque

Capture-d’écran-2019-01-19-à-09.43.58

L’investisseur tchèque Daniel Kretinsky (photo), actionnaire notamment du quotidien Le Monde, est en train de boucler le financement d’une éventuelle acquisition du distributeur allemand Metro, dans lequel il détient déjà une participation.

Capture-d’écran-2019-01-19-à-09.45.55-370x311

Global Commerce (EPGC), le fonds d’investissement de l’homme d’affaires tchèque et de l’investisseur slovaque Patrik Tkac, devrait disposer des fonds nécessaires au lancement d’une offre sur Metro dès le mois de mars, ont précisé les sources. EPGC discute avec des banques, les négociations ne portent pas seulement sur Metro mais également sur les autres investissements de la société, a dit l’une des sources.

Metro et EPGC n’ont pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Daniel Kretinsky et Patrik Tkac discutent également avec d’autres actionnaires de Metro mais aucune décision n’a été prise à ce stade, ont indiqué les sources. Les deux hommes ont pris l’an dernier une participation d’environ 10% dans Metro et une option en vue de porter cette part à un niveau légèrement inférieur ou supérieur à 30%. Cette option expire en juin mais elle peut être prolongée de trois mois.

S’ils dépassaient le seuil de 30%, les deux investisseurs seraient dans l’obligation de faire une offre sur l’ensemble du groupe, en vertu de la législation allemande. Mais ils pourraient aussi choisir de lancer une offre volontaire sur tout le capital de Metro. Daniel Kretinsky, principalement présent dans le secteur de l’énergie, cherche à se diversifier dans l’alimentation et le commerce de détail.

Metro, de son côté, s’est recentré sur le commerce de gros en cédant notamment ses grands magasins Kaufhof et en se scindant du distributeur d’électronique grand public Ceconomy, premier actionnaire de Fnac Darty. Le groupe allemand a annoncé jeudi avoir enregistré au cours du trimestre de Noël la plus forte croissance de ses ventes à périmètre comparable depuis 18 mois tout en enrayant la chute de son activité en Russie.

Daniel Kretinsky, cinquième fortune de République tchèque, est l’actionnaire majoritaire et le patron du groupe d’énergie EPH. Il est également propriétaire en France de l’hebdomadaire Marianne. Il a aussi racheté les radios du groupe Lagardère en République tchèque, Pologne, Roumanie et Slovaquie.

Share
In News | Leave a comment

Le plus grand musée du chocolat au monde ouvre ses portes à Anvers

9581121

Les amateurs de chocolat vont pouvoir se faire plaisir à Anvers. Dans le bâtiment de l’ancien Aquatopia, là-même où l’on admirait toutes sortes de requins et autres poissons, c’est dans ces murs que va voir le jour Chocolate Nation. Le musée conte l’histoire de notre fierté nationale sur pas moins de 4 000 m². Il ne le fait pas de manière classique avec des signes de texte et de photos, mais dans un process interactif.

Le musée se veut comme une expérience et accorde une grande attention à certaines inventions belges mondialement connues sur le chocolat, comme le ballotin, le praliné, la barre de chocolat fourrée et la glace Magnum.

Faire et goûter

Le chocolat est également fabriqué dans le musée et vous pouvez en profiter en tant que visiteur. L’un des points forts est le studio où vous pouvez faire des pralines vous-même. Vous le faites sous la direction du chocolatier Patrick Aubrion, ancien élève de Pierre Marcolini. Donc, vous êtes entre de bonnes mains.

Et pour répondre à la question à laquelle vous faites face depuis l’ouverture de cet article: non, vous ne sortez pas affamé. Sur le sentier à travers le musée, des dégustations sont offertes partout.

Plus d’infos: Chocolatenation.be

Share
In News | Leave a comment

Le ‘World’s 50 Best Restaurants’ fait sa mue

Un mois jour pour jour avant le lancement du premier ‘The World Restaurants Awards’ par Joe Warwick et Andrea Pétrini, le 50Best change sa formule de notation et de classement.

xl_17294_Waiting-for-world-50-Best-Restaurants-2018-TP

Ce changement s’imposait de lui-même, car ce classement commençait à perdre de son intérêt, ne pouvant pas dégrader les Redzepi, Bottura, Roca, Humm qui squattent la première place depuis plusieurs années, le suspense disparaissait. Les faire régresser aurait voulu dire que leurs tables étaient moins bonnes, le 50Best les classera donc « hors catégorie » dès la prochaine édition.

Qu’en dit le dossier de presse ?

50 Best, l’organisation en charge du classement mondial annuel des World’s 50 Best Restaurants sponsorisé par S.Pellegrino & Acqua Panna, annonce aujourd’hui le lancement de projets clés incluant des changements dans sa procédure de vote. Rassemblant la plus grande communauté de chefs et experts de la gastronomie mondiale, 50 Best affirme ainsi ses valeurs d’ouverture, de dynamisme et de parité.

Capture-d’écran-2019-01-17-à-02.47.30-800x440

En 2019, les principaux changements seront les suivants :

– Une nouvelle règle de vote pour créer une nouvelle dynamique dans les résultats : les restaurants étant arrivés en tête du classement depuis la création de 50 Best entreront dans un programme dédié – « Best of the Best » – totalement distinct de la liste des World’s 50 Best Restaurants, et par conséquent plus éligibles. Le programme « Best of the Best » sera lancé en juin 2019 lors de la Cérémonie des World’s 50 Best Restaurants, et accueillera tous les établissements précédemment élus n°1.

– Le panel de votants qui constitue l’Academy des World’s 50 Best Restaurants est aujourd’hui composé de plus de 500 femmes. Appliquant désormais une politique de parité homme/femme dans ses différentes activités, 50 Best est fier d’annoncer que 50% de l’Academy, constitués de chefs, critiques gastronomiques et gastronomes, sont des femmes

Capture-d’écran-2019-01-17-à-02.43.53-624x625

– Dans le courant de l’année 2019, une nouvelle plateforme numérique 50 d’identifier dans le monde entier les meilleures destinations gastronomiques et cocktails recommandées par les votes experts des Academies des World’s 50 Best Restaurants et World’s 50 Best Bars.

Share
In News | Leave a comment

The World Restaurant Awards : découvrez la shortlist des nominés

Capture-d’écran-2018-10-06-à-10.49.41-800x447

The World Restaurant Awards vient de dévoiler sa shortlist de nominés. Il s’agit de la toute première édition de ce nouvel événement consacré au progressisme de l’industrie culinaire, imaginé par les écrivains culinaires Joe Warwick et Andrea Petrini, en partenariat avec les producteurs IMG, pensé pour refléter la diversité de la scène gastronomique internationale.

La cérémonie de remise des prix de la première édition de ce nouveau classement se tiendra le 18 février 2019 à Paris.

En attendant les résultats, la liste des nominés répartis en 18 catégories (à découvrir ci-dessous) a été réduite à une « shortlist » (liste courte) par un panel de 100 chefs, experts et personnages influents de la cuisine.

Au total, 73 nominés ont été retenus à travers 22 pays. Les différentes catégories sont elles-mêmes réparties entre les « big plate » (critères sérieux) et les « small plate » (critères plus légers).

Environ deux tiers des nominés sont Européens, avec beaucoup de « big plate » basés dans des pays forts comme l’Italie, le Danemark, l’Espagne, le Royaume-Uni et la France, représentée par de très belles maisons comme Le Clarence (Paris) mené par l’illustre Christophe Pelé, Clamato (Paris) du très en vue Bertrand Grébaut, le Mirazur (Menton) du grand chef Mauro Colagreco ou encore l’excellent Virtus (Paris) du duo Marcelo Martin di Giacomo et Chiho Kanzaki. A noter que dans la catégorie des maisons historiques (enduring classic), deux Français figurent parmi les cinq nominés : Paul Bocuse et La Mère Brazier (Lyon) aujourd’hui tenu par Mathieu Viannay.

D’autres pays sont également très bien représentés comme les Etats-Unis et le Japon.

Les différentes catégories récompensent aussi bien les restaurants qui ont résisté au temps (enduring classic) que les petits nouveaux (arrival of the year).

D’autres restaurants bien connus des gastronomes tels que Mugaritz et Noma continuent d’être reconnus pour leur démarche avant-gardiste dans la catégorie « Original Thinking ».

La catégorie « off the beaten track » (hors des sentiers battus) inclut des restaurants très divers, du Riley’s Fish Shack à Tynemouth au Nord de l’Angleterre au restaurant Mil de Virgilio Martinez et Pia Leon installé dans les Andes, au Pérou.

Le chef français Alain Ducasse est quant à lui nominé dans la catégorie « tattoo free » (sans tatouage) aux côtés de Clare Smyth (World’s Best Female Chef 2018) et David Thompson.

Un seul restaurant belge trouve sa place dans cette liste, il s’agit de Chambre Séparée de Kobe Desramaults à Gand.

THE WORLD RESTAURANT AWARDS – LES NOMINÉS

Les 12 catégories qui composent les « big plates » récompensent l’excellence et l’intégrité et tentent de promouvoir la diversité de la scène gastronomique.

The Restaurant of the Year (restaurant de l’année) sera choisi parmi les gagnants de chaque catégorie des Big Plates.

Original Thinking – Mise en avant de la créativité et de l’expression artistique
1. Enigma – Barcelone, Espagne
2. Ikoyi – Londres, Royaume-Uni
3.Mugaritz – Saint-Sébastien, Espagne
4. Noma – Copenhague, Danemark
5.Le Clarence – Paris, France

Off-Map Destination – Restaurants reculés où le voyage pour y accéder fait partie de l’histoire de l’établissement
1. Mil – Maras, Pérou
2. Bootshaus – Klosterpl, Austriche
3. Wolfgat – Paternoster, Afrique du Sud
4. Tokuyamazushi – Shiga, Japon
5.Riley’s Fish Shack – Tynemouth, Royaume-Uni

No Reservations Required – Les restaurants où il est possible d’arriver sans réservation
1. Clamato – Paris, France
2. Kiln – Londres, Royaume-Uni
3. Mocoto – Sao Paolo, Brésil
4. Delifucious – Tokyo, Japon
5.Retrobottega – Rome, Italie

House Special – Restaurants spécialisés dans un plat en particulier
1. Gazela / ‘Hot dog’ – Portugal
2. Yat Lok / Oie rôtie – Hong Kong
3. Obana / Unagi – Japon
4. Trishna / Crabe mou – Inde
5. Lido 84 / ‘Cacio e Pepe’ cuit dans une vessie de cochon – Italie

Forward Drinking – Spécialistes de nouvelles boissons originales
1. Cub – Londres, Royaume-Uni
2. Mugaritz – Saint-Sébastien, Espagne
3. Dersou – Paris, France
4. Amass – Copenhague, Danemark
5. Godenya – Hong Kong, Hong Kong

Event of the Year – Pour les restaurants éphémères
1. Refugee Food Festival, France (and worldwide)
2. Parabere Forum, Norvège
3. Al Meni, Italie
4. Game at Lyle’s, Royaume-Uni
5. The Presidential Train, Portugal

Ethical Thinking – Récompense les restaurants éthiques et responsables
1. Blue Hill at Stone Barns – New York, Etats-Unis
2. Food For Soul – Plusieurs lieux, Italie, France et à travers le monde
3. Noma – Copenhague, Danemark
4. Saint Peter – Sydney, Australie
5. Silo – Brighton, Royaume-Uni

Enduring Classic – Restaurants exceptionnels ouverts depuis plus de 50 ans
1. Peter Luger’s – New York, Etats-Unis
2. Paul Bocuse – Lyon, France
3. La Mère Brazier – Lyon, France
4. Hyotei – Kyoto, Japon
5. Elkano – Bilbao, Espagne

Collaboration of the Year – Récompense les restaurants pour leur travail avec leurs fournisseurs
1. Vespertine X This Will Destroy You, Etats-Unis
2. Mirazur X Huilerie Saint Michel, France
3. Cafe Paradiso X Gort na Nairn Farm, Irlande
4. Single Thread Farm X Bloodroot Blades, Etats-Unis
5. Frantzen X Jacob Marsing-Rossini, Suède

Atmosphere – Le service, l’acoustique des lieux et l’ambiance générale
1. Punk Royale – Copenhague, Danemark
2. Vespertine – Los Angeles, Etats-Unis
3. Chambre Séparée – Gent, Belgique
4. Astoria Seafood – New York, Etats-Unis
5. Machneyuda – Jerusalem, Israel

Arrival of the Year – Nouveaux restaurants ouverts entre le 1er septembre 2017 et le 30 septembre 2018
1. DaGorini – Bologne, Italie
2. Inua – Tokyo, Japon
3. Virtus – Paris, France
4. Angler – San Francisco, Etats-Unis
5. Kjolle – Lima, Pérou

SMALL PLATES – SHORT LIST
Les « Small Plates » récompensent les nuances culturelles contemporaines en reconnaissant le rôle essentiel des média sociaux dans l’univers de la restauration, tout en minant les modes gastronomiques et soutenant la tradition.

Tweezer-Free Kitchen of the Year – Pour ceux qui dressent leurs plats sans chichis
1. Bo.Lan, Thailandz
2. Racines, France
3. Black Axe Mangal, Royaume-Uni

Trolley of the Year – Pour ceux qui pensent que le service à table devrait toujours être tendance
1. Ballymaloe House, Irlande
2. Otto’s, Royaume-Uni
3. The Grill, Etats-Unis

Tattoo-Free Chef of the Year – Pour les grands chefs dont le corps ne s’est pas transformé en toile
1. Clare Smyth
2. Alain Ducasse
3. David Thompson Instagram

Account of the Year – Récompense le réseau social le mieux tenu
1. @little_meg_siu_meg
2. @mattymatheson
3. @alain_passard

Long-Form Journalism – Parce que le monde a besoin de longs articles sur les restaurants
1. Lisa Abend ‘The Food Circus’ Fool Magazine
2. Helen Rosner ‘What Jonathan Gold meant for food writing’ The New Yorker
3. Jonathan Gold ‘Anthony Bourdain Opened the Working Class Kitchen to the World’ LA Times

Red-Wine Serving Restaurant – Pour ceux qui fuient les modes en misant tout sur le vin rouge
1. Noble Rot, Royaume-Uni
2. Roscioli, Italie
3. Le Baratin, France

Pour découvrir les nominés et les membres du jury, rendez-vous sur restaurantawards.world

Suivez également la cérémonie sur les réseaux #worldrestaurantawards @worldrestawards

Share
In News | Leave a comment

Le S.Pellegrino Young Chef est de retour !

img.finedininglovers

La plus excitante des recherches de jeunes chefs talentueux à travers le monde est sur le point de commencer et promet déjà d’être la meilleure jusqu’ici. Elle sera, comme toujours, soutenue par certains des meilleurs chefs du monde.

Des milliers de jeunes chefs ont déjà participé aux trois premières éditions de la compétition. L’Irlandais Mark Moriarty, l’Américain Mitch Lienhard et le Japonais Yasuhiro Fujio ont été les grands vainqueurs de ces trois dernières éditions et tous ont parcouru du chemin depuis ce couronnement. Chacun a noué des alliances personnelles et professionnelles solides et vécu des expériences gastronomiques uniques à travers le monde grâce à cette compétition.

Grâce à cette nouvelle édition, d’autres jeunes chefs talentueux rencontreront des mentors de renom pour les accompagner jusqu’à la finale mondiale où ils devront démontrer toutes leurs connaissances techniques et leur créativité, mais également leur foi en leur plat signature. Lors de cette Grande Finale, qui se déroulera en 2020, sept des plus grands chefs du monde auront le destin de ces jeunes talents entre leurs mains.

Le S.Pellegrino Young Chef est le fruit d’une ambition affirmée de S.Pellegrino de faciliter l’émergence de la nouvelle génération gastronomique à travers le « mentoring ».

Les inscriptions en ligne ouvriront le 4 février prochain : ne manquez pas votre chance de devenir la prochaine étoile de la gastronomie et le grand gagnant du S.Pellegrino Young Chef 2020.

Découvrez également quelques changements de règles pour cette nouvelle édition.

12 régions en compétition à travers le monde
Les candidats seront répartis à travers 12 régions au lieu de 21. Chaque région sélectionnera jusqu’à 15 candidats pour participer à la finale régionale.

Nouveaux prix
Chaque jeune chef aura l’opportunité de briller encore plus lors de cette nouvelle édition. En effet, de nouveaux prix seront attibués lors des finales régionales et mondiale.

A chaque finale régionale, quatre gagnants seront annoncés. De plus, les prix suivants seront décernés :
S.Pellegrino Award for Social Responsibility pour le plat reflétant le mieux les principes de pratiques socialement responsables
Acqua Panna Award for Connection in Gastronomy pour le chef capable de connecter plusieurs cultures à travers son plat
Fine Dining Lovers Food for Thoughts Award pour le jeune chef représentant le mieux ses croyances personnelles à travers son plat

Ces différents prix seront remis lors de la Grande Finale, en plus de l’annonce du vainqueur du S.Pellegrino Young Chef 2020.

Mentorat
Chaque finaliste régional se verra attribué un mentor professionnel pour favoriser l’esprit de collaboration et de soutien dès le début de la compétition. Ces mentors aideront les candidats à donner le meilleur pour atteindre le niveau supérieur et devenir l’un des douze finalistes de la compétition finale. Le vainqueur de chaque région aura, comme toujours, un chef de renom comme mentor pour tenter de remporter la Grande Finale.

Les règle d’or
Cette année, les « Règles d’or » à suivre par l’ensemble des jeunes chefs sont réparties en trois catégories au lieu de cinq :
– Connaissances techniques
– Créativité
– Croyances personnelles

Comme toujours l’ALMA, l’école internationale de cuisine italienne, évaluera les inscriptions de tous les candidats selon ces critères afin de désigner les finalistes régionaux.

Qui peut s’inscrire
Tous les jeunes chefs à travers le monde peuvent s’inscrire pour représenter leur pays en présentant leur plat signature (une entrée ou un plat). Pour être qualifiés, les jeunes chefs doivent avoir 30 ans ou moins et avoir au moins un an d’expérience dans un restaurant en tant que chef, sous-chef ou chef de partie. La liste complète des exigences sera disponible sur le site officiel de la compétition.

Et maintenant ?
Commence à réfléchir et à imaginer ton plat signature et assure-toi de ton éligibilité. Tous les détails concernant la compétition et ses règles sont disponibles en anglais, français, italien, espagnol, mandarin, russe, japonais, portugais et allemand.

Share
In News | Leave a comment