Le Belge boit moins de bière

La production de bière en Belgique a enregistré en 2007 une nouvelle hausse, de 1,4%, à 18,5 millions d’hectolitres. Comme c’est le cas depuis plusieurs années, les exportations ont grimpé de 4%.

Les Brasseurs Belges, qui ont publié ces chiffres à l’occasion de l’assemblée générale qu’ils ont tenue mercredi, déplorent toutefois la poursuite de l’érosion de la consommation de bière en Belgique, estimée en 2007 à -2,5%. « Les perspectives ne sont guère encourageantes pour le futur », notent-ils.

« La situation est préoccupante car si la consommation de bière continue à baisser, comme nous le craignons, cela risque d’avoir de nombreuses répercussions; sur la viabilité des petites brasseurs, sur la diversité des bières et même à terme sur la réputation de nos bières à l’étranger », a déclaré Théo Vervloet, président de la fédération des Brasseurs Belges.

La production totale de bière en Belgique a atteint 18,5 millions d’hectolitres soit une hausse de 1,4% par rapport à 2006. Cette hausse s’explique par les ventes continues de bières belges à l’étranger. Cinquante-sept pour cents de la bière produite en Belgique sont destinés à l’exportation. Toutefois, la progression des exportations n’a représenté que 4,8%, alors qu’elle était de 15% en 2006, notent les brasseurs.

Comme c’est le cas depuis de nombreuses années, la consommation de bière en Belgique a continué de baisser. Le Belge boit chaque année 86 litres de bière mais la consommation a encore baissé en 2007 (-2,5% pour une baisse d’1,1% en 2006).

Les changements de société, la modification des habitudes de consommation ainsi que la baisse de fréquentation des établissements horeca jouent manifestement un rôle à cet égard. Les chiffres de consommation de bière dans l’horeca, comparée à celle achetée dans la distribution indiquent en effet que de 1997 à 2007, la première a diminué de 9,62% et la seconde a augmenté de 1,67% (avec une baisse entre 2006 et 2007). A côté de la baisse de la consommation, le secteur déplore aussi la hausse des prix des matières premières et de l’énergie qui pèse sur les brasseurs.

A l’occasion de leur assemblée, les brasseurs rappellent encore qu’ils réclament une application stricte de l’interdiction totale de la vente de bière aux mineurs de moins de 16 ans, tant dans l’horeca que dans le commerce. En outre, ils rappellent avoir initié la « Convention en matière de conduite et de publicité des boissons contenant de l’alcool » mise au point en collaboration avec le ministre de la Santé publique. Par cette convention, les brasseurs belges s’engagent à ce que la publicité pour l’alcool ne trompe en aucune manière le jeune consommateur.

Au vu de la situation du secteur brassicole, les brasseurs disent ne pouvoir supporter des contraintes supplémentaires susceptibles de restreindre leur liberté d’entreprendre et de faire baisser la consommation. Or, si la consommation continue à baisser, la capacité de production diminuera, ainsi que l’exportation.

Concrètement, ils visent l’interdiction totale de fumer dans les cafés avec à la clé une baisse de la consommation de bière, des limitations de vente, par exemple dans les stations services le long des autoroutes, l’application de pictogrammes d’avertissement sur les étiquettes ou encore certaines décisions locales d’interdiction de consommation de bière dans des espaces publics (gares, places, etc). (Source Belga)

Share
This entry was posted in Bières, Boissons, News and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>