La crise n’a pas d’influence sur les produits de luxe

La crise n’a pas encore d’influence négative sensible sur les produits d’alimentation de luxe, selon plusieurs commerçants. Au contraire, plusieurs d’entre eux soulignent que leur chiffre est en augmentation par rapport à 2007.

Ainsi, chez Upignac, qui produit du foie gras et des truffes, on souligne que depuis qu’on entend parler de la crise, le 1er septembre, les ventes sont en augmentation sensible. Depuis septembre, une progression de 5 à 6 pc est enregistrée par rapport à la même période en 2007.

« Il y a un peut-être un léger ralentissement dans les restaurants que nous livrons mais c’est plutôt une impression que des chiffres avérés », a remarqué Mickael Wuytens, attaché à la direction commerciale. « Ceux qui ne sentent pas touchés par la crise dépensent. Par contre, ceux qui se serrent la ceinture achètent des produits de luxe de manière exceptionnelle et sont prêts à mettre plus d’argent pour avoir des produits de qualité. En cette période, je préfère vendre du foie gras que du pain ou du lait. Les produits de première nécessite sont finalement plus touchés que nous », a-t-il souligné.

Les prix des produits vendus chez Upignac n’a pas subi l’indexation. « Nous n’avons pas répercuté les augmentations de prix de nos fournisseurs. Nous avons souhaité garder des prix stables », a remarqué M. Wuytens.

Chez le marchand de vins et de champagne Vranken Pommery, à Liège, les ventes sont également en augmentation depuis le début de l’année. « La clientèle reste exigeante et est prête à mettre le prix qu’il faut pour avoir des produits de qualité. On vend autant de grands crus en vins qu’en champagne », a souligné le sommelier Marcel Troisfontaines.

A la Maison du Caviar, à Bruxelles, on remarque qu’il est encore tôt pour tirer un bilan, la saison débutant vraiment lors des fêtes. Mais il semble qu’aucun ralentissement de l’activité n’ait été constaté jusqu’à présent.

Par contre, Sodial, qui commercialise ses produits sous « l’Artisan du Saumon », a constaté une légère baisse d’activité depuis environ 3 semaines. « Environ 10 pc mais nous n’avons pas trop de crainte pour les fêtes même si nous restons vigilants », a commenté M. Freddy Renwart. (Source Belga)

Share
This entry was posted in News and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>