La Villa in the Sky, Alexandre et le Michelin

Retour sur l’édition 2015 du guide pneumatique et sur la polémique qui touche Alexandre Dionisio* (ex Alexandre restaurant), Serge Litvine (propriétaire de la Villa Lorraine*) et leur nouveau lieu, la Villa in the Sky.

IMG_9454

On savait déjà que Michelin pouvait avoir une communication voilée comme une jante de vingt ans. Rappelons-nous 2005 et l’épisode de l’Ostend Queen, cité dans le guide et primé d’un Bib gourmand dès avant même son ouverture et sans que le moindre plat n’ait été goûté. Incident alexandre_0029 à ne pas ramener en référence avec l’histoire qui nous occupe aujourd’hui.
A l’époque, le nom du chef éxécutif était inconnu. Pierre Wynants devant être le consultant suprême de cette adresse ostendaise, partie aujourd’hui en désuétude, tout en conservant la main de maître sur son Comme chez Soi** à Bruxelles.
Pour la petite histoire, j’aime me souvenir que cette année-là, le Michelin Belgique sortit trois fois de l’imprimerie. Un record. Une fois en février, comme d’accoutumée. Une seconde fois, pour la réimpression après l’affaire de l’Ostend Queen et une troisième fois en automne puisque que c’est cette année-là que le guide rouge décida d’avancer sa parution de quelques mois pour se positionner en ordre utile (et mercantile) sur la ligne des cadeaux potentiels à retrouver au pied des sapins de Noël.

Pour le coup du sujet qui nous intéresse, je pencherais plus sur une grossière erreur de sémantique, voire une superbe maladresse de communication du guide rouge plutôt que vers une quelconque tromperie ou une vilénie machiavélique.

En fouillant dans mes archives, j’ai retrouvé les mentions qui publiaient les adresses en déménagement notoires de ces trois dernières années.
Ca donnait…
En 2013
Ils gagnent une étoile : L’air du Temps à Liernu** et Le Cor de Chasse* à Wéris
Ils perdent une étoile : L’Air du Temps** à Noville-sur-Mehaigne (déménagement à Liernu) et Le Cor de Chasse* à Barvaux (déménagement à Wéris)
En 2014
Ils gagnent une étoile : Arabelle Meirlaen à Marchin
Ils perdent une étoile : Arabelle Meirlaen à Huy (déménagement à Marchin).
En 2015
Ils gagnent une étoile : Pas de mention concernant la Villa in the Sky.
Ils perdent une étoile : Pas de mention concernant Alexandre.

Les murs se vident. Les lieux perdent leurs étoiles. Elle suivent le chef.

Le fond. Je ne vois pas très bien ce que l’on pourrait reprocher à Alexandre Dionisio. Pour l’avoir goûtée il y a quelques jours, sa cuisine est bien place et est loin d’être en phase de mise en route. Le lieu est déjà magique et l’équipe est plus que prête. C’est exactement la même brigade que celle qui officiait rue du Midi. De rodage, de preview, de période d’adaptation, il n’est pas question ici. Ca roule déjà net.

La forme. J’en reviens à la communication du Michelin, si une justification devait se faire, c’est sur la présentation de l’intitulé du mouvement. Un problème de calendrier ? Non, au vu des déclarations du boss belge du Michelin, Werner Loens (et pas Loensn comme se le repiquent deux grands quotidiens belges). Alexandre a été visité trois fois durant l’année à la rue du Midi. Et a convaincu les inspecteurs du niveau stellaire de sa cuisine pour 2015. En quoi le fait de déménager avec armes, bagages et escadre, quelques centaines de mètres plus haut dans Bruxelles, devrait le voir être pénalisé par le retrait de son étoile ? Aurait-il perdu son talent en remontant les Marolles ?

Si l’on suit la logique des avis autorisés, auteurs de cette volée de bois vert, lors du déménagement de son Air du Temps** vers Liernu en 2012, San Degeimbre aurait-il dû lui aussi être châtié durement ? Que dire aussi du Hertog Jan*** qui vient de déménager de Sint-Michiels (Bruges) vers Zedelgem et qui lui, en sus, est resté fermé cinq mois durant ? Restons sérieux.

En jetant un oeil sur l’autre guide, le Gault Millau, les choses ne sont guère différentes finalement. Alexandre conserve sa note de 16/20 à la rue du Midi… alors que le texte renseigne sur trois lignes le déménagement vers la tour de l’avenue Louise et sur quatre les plats goûtés et joliment validés par les inspecteurs.

Michelin est plus que jamais dans la mire et ses approximations d’intitulés, ses attributions et retraits d’étoiles pour les chefs qui bougent ou les maisons qui déménagent seront examinées avec soin.

En attendant, voici l’image d’un plat servi la semaine dernière par Alexandre à la Villa in the Sky. Rien que pour vous.
Bon appétit.

FullSizeRender

Jean-Benoît Serafijn

A lire aussi :
11 nouvelles étoiles pour un Michelin Belgique-Luxembourg 2015 bien tiède

Le Michelin Belgique 2015 est sorti !

Share
This entry was posted in Michelin, News. Bookmark the permalink.

3 Responses to La Villa in the Sky, Alexandre et le Michelin

  1. Nathalie martin says:

    Un magnifique article bien dit ou les doute et la compréhension son bien expliqué mais que faisons nous dés chefs qui travaille depuis des années et qui du jour au lendemain son rétrograder sans explication quoi sur un ans il sont devenu des incapables parce que c’est dans ce sens que le Michelin agit!!
    Ce métier au niveau dons les chefs l’exécute fait parti de l’art et nous sommes tous conscience que dans toutes créations le mental joie un grand rôle alors et t’il humain de procédé de la sorte.

    En parlent de connaisance les guides peuvent vous propulser dans une joie énorme mais l’inverse aussi et la quand sa arrive on vous laisse la et dans c’est moment la heureusement que les amis,clients et famille fidèle sont la pour vous soutenir dans cette incompréhension total.

    Alors il nous reste plus que le courage et la volonté de faire avant tout un métier injuste et malheureusement souvent mal persu part des personnes qui sans l’exécuter fond la pluie et le bon temps!

    Bien à vous
    Nathalie Martin

  2. Popolvuh says:

    Une etoile pour un restaurant qui ne propose qu’un menu imposé, c’est va le mystere

  3. Pingback: La Villa In The Sky* (Brussel) | Sterrenjacht

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>