La consommation de viande continue à progresser

La consommation mondiale annuelle de viande devrait continuer à progresser dans les dix prochaines années, tirée par les pays émergents, ont indiqué des chercheurs lors du 61ème Congrès international des Sciences et Technologies des viandes, qui s’est achevé vendredi à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
« La tendance attendue est une augmentation de la consommation mondiale de viande de 1,6% par an lors des dix prochaines années », a estimé l’agroéconomiste belge Erik Mathijs, citant des chiffres récents de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

11351144_834597356618309_3527589446908360288_n

En cinquante ans, la consommation de produits carnés (viande fraîche, charcuterie, plats surgelés, conserves) a presque doublé dans le monde, passant de 23,1 kilos par personne et par an en 1961, à 42,2 kilos en 2011.

« Au cours des 20 dernières années, les pays émergents ont connu une révolution de l’élevage qui a conduit à une hausse de la consommation en viande, en particulier de porc et de volaille », a expliqué Pierre Sans, chercheur associé à l’Inra Aliss (Alimentation et Sciences sociales) d’Ivry-sur-Seine.

Dans les prochaines années, les pays émergents devraient continuer de tirer vers le haut une consommation mondiale, qui s’est tassée dans les pays les plus développés (Europe de l’Ouest, Amérique du Nord, Japon). Les principales raisons: « le prix unitaire élevé de la viande » dans un contexte de crise économique et la « prise de conscience des consommateurs » en matière de bien-être animal et de nutrition notamment.

Autre incertitude: le changement climatique, dont l’un des premiers responsables est l’élevage, rappelle Erik Mathijs, qui enseigne à l’Université de Louvain (KUL).

« Les négociations (visant à un accord pour lutter contre le changement climatique) porteront nécessairement sur la réduction de la production et de la consommation de viande », a-t-il prédit.

La prochaine édition du congrès aura lieu en 2016 à Bangkok (Thaïlande).

Share
This entry was posted in News, Revue du net. Bookmark the permalink.

One Response to La consommation de viande continue à progresser

  1. Personnellement, j’essaie de faire attention à la viande que j’achète.
    J’évite les produits « pas chers » présents dans les grandes surfaces (par exemple les poulets « fermiers » qui coûtent 3.80€ …).

    Maintenant je vais chez le fermier du coin, je sais que les bêtes abbatues le sont dans les règles de l’art et en juste quantité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>