Le fromage est-il une drogue dure ?

La caséine, vous connaissez ? Cette protéine de lait, présente dans le fromage, aurait une structure assez semblable à la morphine médicale. Selon le Docteur Neal Barnard, président du Committee for Responsive Medicine, cette substance, qui rendrait complètement accro au fromage, pourrait même être appelée le « crack de l’industrie laitière ». Explications.

l_793_fromage-aussi-addictif-que-drogue

Le fromage est-il dangereux ?

Dans un entretien consacré au magazine en ligne Thrillist.com, le médecin explique que la concentration de caséine augmente fortement au cours de la fabrication du fromage. Comme les autres protéines, elle consiste en une sorte de chaîne d’acides aminés. Cependant, au moment de la digérer, toutes les liaisons ne se détruisent pas et les restes, appelés « casomorphine », stimulent le cerveau au même titre que la morphine et… l’héroïne ! Ainsi, après avoir consommé du fromage, notre « cerveau réagit comme avec n’importe quel drogue ».

Alors, le fromage, aussi dangereux que de la drogue dure ? Pas vraiment, nous rassure Neal Barnard, qui souligne qu’une personne accro au fromage ne se mettra pas à trembler ou devenir agressif lorsqu’il est en manque. Les résidus de protéines peuvent néanmois nous pousser à consommer du fromage en excès et ainsi favoriser les ballonnements ou problèmes d’obésité. Consommé avec modération, il ne représente donc aucun risque pour la santé et il serait bien dommage de s’en priver, surtout quand on sait que la France, en 2015, crée encore des fromages de qualité.

Share
This entry was posted in News, Revue du net. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>