Comment devenir un inspecteur du guide Michelin ?

Rebecca Burr, rédactrice en chef du Guide Michelin pour la Grande-Bretagne et l’Irlande, révèle ce qu’il faut pour devenir un inspecteur du Guide Michelin.

xl_14238_restaurant-silhouette-people-inspector-hp

Vous ne vivez et ne respirez que pour fréquenter des restaurants raffinés ? Vous pouvez manger deux fois par jour, tout en sachant conserver un secret ? Vous êtes prêt à voyager sur de grandes distances pour votre dîner et toujours rester concentré sur le moindre détail ? Alors vous pourriez peut-être avoir ce qu’il faut pour être un inspecteur du Guide Michelin.

De la Suisse à Singapour, le Guide Michelin est devenu un point de repère international pour la qualité de la nourriture au restaurant. Des millions de personnes se tournent vers le petit livre rouge pour y trouver des conseils d’experts sur les meilleurs endroits au monde pour dîner.

Si un restaurant a une, deux ou trois étoiles Michelin, un Bib Gourmand ou simplement une mention dans le guide, un inspecteur Michelin l’a dit-on forcément visité – souvent plus d’une fois, en secret et avec le plus grand soin. Même les stands de street food et les food trucks. C’est un travail difficile et quelqu’un doit le faire. Mais qui ?

L’identité des inspecteurs Michelin est strictement confidentielle, mais selon Rebecca Burr, rédactrice en chef du Guide Michelin de Grande-Bretagne et d’Irlande, si vous avez ce qu’il faut, cela pourrait être vous.

original_michelin-inspector

« Traditionnellement, nous recherchions des personnes ayant une formation professionnelle – école hôtelière ou équivalent – , idéalement avec une certaine expérience de la cuisine », a déclaré Burr. « En plus de cela, nous recherchons des hommes et des femmes qui sont extrêmement compréhensifs, observateurs et passionnés. »

Pour répondre aux exigences du poste, les inspecteurs doivent être dédiés à 100% à leur fonction qui est de manger dans les restaurants. Cela peut sembler facile, mais comme l’explique Rebecca Burr, c’est un vrai défi : « C’est tous les jours. On vous permet une autre vie mais c’est épuisant. C’est le déjeuner et le dîner tous les jours, et énormément de voyages.  »

Selon Burr, les inspecteurs n’ont pas de région spécifique à couvrir. Au contraire, ils doivent parcourir leur pays en long et en large. Et parfois faire des visites à l’étranger.

«Nous voulons que les inspecteurs changent de secteur régulièrement, car si vous avez la même région chaque année, et aussi merveilleux que cela puisse être, ce n’est pas juste. Alors, ils se déplacent tout le temps. C’est pourquoi les gens restent si longtemps chez Michelin. Il faut au moins cinq ans pour être un bon inspecteur.

Parmi les principales qualités requises pour devenir inspecteur Michelin, Rebecca Burr évoque l’attention aux détails, la curiosité, l’amour de toutes les variétés de nourriture et une sorte de sixième sens quand il s’agit de percevoir des aliments dignes d’une étoile Michelin. «Ils ont besoin de sentir tout cela, de savoir quand il y a du talent. Et de détecter s’il y a de l’ambition ou du potentiel (dans un chef) à suivre.

Mais ne vous attendez pas à ce que le processus de sélection soit facile. Les candidats doivent subir des tests rigoureux sur leur jugement et sur leur la qualité de leur palais. «Lorsque nous recrutons un inspecteur, une partie du processus n’est pas seulement le contexte et la rencontre de la personne», a déclaré Burr. « Nous leur demandons d’aller prendre un repas et d’écrire un rapport sur ce qu’ils ont observé. Ensuite, nous leur demanderons d’accompagner quelqu’un au sein de l’équipe. »

Alors, qu’est-ce que les inspecteurs Michelin recherchent vraiment lorsqu’ils jugent un restaurant ? « Pour une étoile, il s’agit de l’assiette », a déclaré Rebecca Burr. « Y a-t-il une vraie confiance ici ? Le chef a-t-il compris les saveurs, les ingrédients et leur combinaison ? Quels sont ses niveaux de compétence ? A-t-il vraiment testé ce plat en cuisine avant qu’il ne soit couché sur le menu ? »

Alors que Burr insiste sur le fait que les étoiles Michelin sont gagnées et perdues par ce qui est dans l’assiette, et rien de plus, les inspecteurs ont aussi besoin de se concentrer sur l’expérience globale d’un repas. «Nous ne nous contentons pas de ne regarder que notre assiette, nous observons tout ce qui se passe autour de nous. Nous regardons le service, les autres convives et l’environnement dans lequel nous sommes. »

Les inspecteurs doivent être à l’affut en tout temps, mais ne peuvent évidemment pas le faire savoir. La discrétion est la clé. Pourtant, certains chefs pensent qu’ils peuvent repérer un inspecteur à un mille lieues, alors comment éviter de se faire détecter ? « L’image du vieux type assis dasn un coin dans un costume gris examinant tout d’un air inquisiteur est quelque chose qui n’est jamais vraiment arrivé, » révèle Rebecca Burr. «Nous ne dînons pas toujours seuls, mais il n’y a plus d’exclusive, car beaucoup de gens mangent eux-mêmes seuls de toute façon. »

Le savoir-faire des inspecteurs Michelin est complexe et varié, mais il est une qualité qui n’est plus vraiment primoridiale : la mémoire photographique. «Nous pensons que nous devons nous joindre à cette mode de photographier nos aliments», a déclaré Burr. «Nous avons toujours appris à nous rappeler tout. Mais c’est plus facile maintenant, vous pouvez juste prendre une photo. »

Souce FineDiningLovers.com

Share
This entry was posted in Michelin, News. Bookmark the permalink.

4 Responses to Comment devenir un inspecteur du guide Michelin ?

  1. Bultez says:

    Bonjour Madame,

    Passionnée de cuisine, de lieux insolites et raffinés, devenir inspecteur pour le guide Michelin serait pour moi une compilation de tout ce qui me plaît dans la vie.
    Actuellement, Responsable Qualité pour un grand groupe de lingerie français au Maroc, je suis prête à poursuivre cette recherche de la perfection en intégrant vos équipes.
    A votre disposition,
    Ghislaine Bultez

  2. Renaudeau says:

    Bonjour
    Je suis fille de restauratrice passionnée de bonne table .
    Je souhaiterais comme un agent double, faire de ma vie professionnelle,un partage avec mon mari.
    La passion des voyages, et du sens critique, de la découverte de lieux de bonheur.
    J ai 47 ans responsable commerciale dans un grand groupe de cosmétiques .
    Mon mari 55 ans ingénieur informatique chez Allianz.
    Nous souhaiterions faire partis de votre équipe d inspecteur
    Très belle soirée à vous
    Delphine Renaudeau

  3. bostoen katty says:

    Bonjour ,
    Après plusieurs années de constations et de découvertes culinaires , mes papilles gustatives s’ affinent de jours en jours .
    J’ aimerai faire parti de votre équipe, pourriez vous me dire comment procéder ?
    D’ avance je vous remercie , dans l’ attente de vous lire .
    Bien à vous .
    Mme Bostoen

  4. Thierion Lilian says:

    Bonjour ,MADEMOISELLE ,MADAME ,MONSIEUR.

    Je me présente thierion Lilian 50 ans passionné de cuisine depuis l’âge de 7ans ,CFA de Nice à 15 ans depuis 30 chef de cuisine .

    J’aurai voulu savoir les conditions pour devenir inspecteurs du guide Michelin mon rêve de chef gastronomique pour voir les cultures culinaires. Je suis passionné la cuisine sais ma vie .

    Cordialement Lilian Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>