La Belgique est vice-championne d’Europe de Pâtisserie

Pour la première fois, l’Italie, le Pays du tiramisu et des glaces, a accueilli la prestigieuse finale de l’European Pastry Cup, la sélection continentale de la Coupe du monde de la Pâtisserie.

35072282_1643406119047472_3001078857294938112_n

Après des mois de préparation, les équipes de Pologne, Suède, Belgique, Bulgarie, Suisse, Turquie et Russie (l’Israël était absent) ont dû faire face à une longue et épuisante compétition qui, après 4 heures, a vu le succès de la Suède devant la Belgique et la Suisse.
Notre équipe nationale était composée de Arnaud Szalies, Istasse Bernard et Jack Bodart et participera donc à la grande finale mondiale au prochain salon Sirha à Lyon.

Les 8 équipes ont eu 5 heures pour préparer un entremet à base de fruits, 10 desserts sur assiette, une sculpture de sucre et une sculpture de chocolat, en les classant selon un thème de leur choix. A l’issue du temps, le jury, composé par les présidents nationaux de chaque pays participant et des présidents d’honneur de la Coupe d’Europe de la pâtisserie Gabriel Paillasson et Martin Chiffers, ont goûté et jugé le travail de chaque équipe en évaluant leurs prestations, les présentations (de l’assiette, de l’entremet et du buffet) et, bien sûr, le goût.

C’est avec 1928 points que la Suède, et ses créations sur le thème de « Mère Nature », a remporté le trophée convoité de 4000€, le titre de Champion d’Europe et l’opportunité de participer à la grande finale de Lyon lors du prochain Sirha. Tout comme y participeront la Belgique, deuxième avec son thème « Anges et Demons », et la Suisse, qui a gagné la troisième place en proposant à table des desserts consacrés sur le thème du « Petit Prince ». La Pologne aussi pourra partir pour Lyon : grâce à la performance de son équipe composée de Michal Doroszkiewicz et Marek Moskwa, ils ont obtenu une wild card qui leur permettra de participer à la grande finale. La Pologne a également reçu le Prix Sucre, tandis que le Prix du chocolat a été attribué à la Russie, la grande perdante de cette édition. A la Turquie, le prix « eco-responsabilité ».

A 18 heures, après plein de présentations et d’interviews avec de grands chefs pâtissiers, des dégustations à l’aveugle, des dégustations de glaces et bien d’autres divertissements, la journée s’est terminée dans un beau moment de fraternité. La journée fut d’une grande réussite, chacun a pu y trouver son bonheur, candidats, jurés et public. Il ne nous reste plus qu’à attendre la fin du mois car après la Coupe d’Afrique du 29 juin à Marrakech, nous connaîtrons tous les noms des 22 pays qui s’affronteront en janvier 2019 pour devenir le nouveau pays champion du monde de la pâtisserie. L’aventure continue !

Source : F&S

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>