Simuler une allergie au restaurant peut coûter cher

l_18441_Onions

Aujourd’hui, de plus en plus de gens semblent avoir une allergie ou une intolérance à quelque chose. Ceci compliquant considérablement la vie et le travail des cuisiniers, à plus forte raison pendant les coups de feu et les heures de grande affluence.
Il existe aussi les fausses allergies, que certains clients utilisent, parfois parce qu’ils suivent un régime particulier. Ce qui rend quelquefois les chefs fous et qui rend paradoxalement les choses plus compliquées pour ceux qui souffrent réellement d’allergies.

Voici l’histoire d’un jeune homme qui a essayé de simuler une allergie aux oignons pour obtenir du guacamole, avant de devoir débourser 500 $ et de se retrouver aux urgences.

Ce brave garçon a donc essayé d’impressionner sa partenaire en affirmant qu’il souffrait d’une grave allergie aux oignons. Il avait entendu cette anecdote qui raconte que, quelque part, si vous commandez des frites sans sel et qu’elles arrivent salées, le restaurateur soit obligé de vous resservir des frites non-salées. Il a donc essayé avec du guacamole.

Lors du repas, le message est passé à la serveuse à la prise de commande. Cependant, l’histoire raconte que la serveuse a complètement oublié de dire au chef de retirer les oignons du reste de son repas, repas qu’il commence à manger.

« Quand j’ai reçu mon plat, j’avais déjà englouti 2 ou 3 bouchées quand la serveuse, terrorisée, est arrivée vers moi en courant et en hurlant qu’il y avait des oignons dans la nourriture! Elle était effondrée et me disait que c’était de sa faute de ne pas l’avoir mentionné au chef. Je ne savais pas comment réagir. J’ai alors recraché les aliments que j’avais en bouche dans l’assiette! Le directeur de salle est lui aussi arrivé. Très inquiet, il n’arrêtait pas de me demander si tout allait bien. Je lui ai dit que j’avais demandé de ne pas mettre d’oignons dans mon repas et que je souffrais d’une allergie sévère. »

La première chose qu’a fait le responsable du restaurant est de se confondre en excuses, puis de demander s’il devait appeler d’urgence une ambulance. Le client se voulant rassurant sur son état. Le responsable n’écoutera cependant pas ses tentatives pour le rassurer et insista pour qu’il soit emmené à l’hôpital afin de s’assurer qu’il allait bien.
Le client se vit donc embarqué en ambulance et se retrouva aux urgences.
Là, une infirmière vint s’occuper de lui pour réaliser les premiers tests. Un médecin vint ensuite auprès pour réaliser un examen complet et lui a demanda ce qui n’allait pas, l’homme répondit timidement: »Je pense que j’ai peut-être eu une réaction allergique ». Le médecin lui demanda : »Êtes-vous allergique à quoi que ce soit? » Mort de honte, le client dû admettre qu’il ne souffrait d’aucune allergie.

Coût des frais médicaux : 500 dollars!

Pour l’anecdote, le client dû encore débourser 25 $ pour le Über qu’il appela pour rentrer chez lui.
La légende raconte que l’amie du simulateur l’asséna d’un définitif au revoir.

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>