Top Chef, année 10 : Alain Ducasse, Alexandre Dionisio, les grands chefs et les audiences

Capture d'écran 2019-02-05 18.18.52

Alain Ducasse dans l’émission Top Chef, c’est un événement.
L’année dernière, on avait déjà pu apprécier l’intervention des plus grands chefs, comme Joël Robuchon, mais aussi les chefs Yannick Alléno, Georges Blanc, Gilles Goujon, Emmanuel Renaut, Michel Trama, Anne-Sophie Pic et même 100 chefs MOF (Meilleur Ouvrier de France).

De retour ce lundi soir sur RTL TVI, la production a, cette année, décroché le pompon avec la présence du chef Alain Ducasse. Et outre le chef multi-étoilé, il y a du chef qui se presse au portillon, la forte notoriété de l’émission, le nombre constant et important de téléspectateurs, la présence de têtes d’affiches de la haute gastronomie font que Top Chef est devenu incontournable.

Concernant Alain Ducasse, tout le monde semble y trouver son compte, les producteurs de l’émission qui arrivent à décrocher sa participation alors que le chef Ducasse avait toujours refusé, et cela permet à Top Chef de se positionner comme l’émission qui reçoit les chefs les plus étoilés de la planète Food. Et Ducasse qui lui a trouvé une belle parade, tourner un épisode de la saison 10 de Top Chef sur le Ducasse-Sur-Seine, le bateau-restaurant qu’il vient de lancer à Paris, un sacré coup de pub et marketing bien huilé pour ce concept original de bateau électrique où tout se cuisine sur place.
Et un pied de nez aussi à ses détracteurs alors même que le restaurant de la Tour Eiffel, qu’il a perdu il y a quelques mois, ouvrira ses portes au mois de mai prochain avec le chef Frédéric Anton.

« Longtemps regardée de haut par les grands chefs étoilés,
c’est maintenant l’émission où tous ont envie de paraître. »

Un grand chef indiquait il y a quelques jours: « Nous avons appris à aimer Top Chef, c’est une sacrée vitrine pour notre notoriété, le fait que les chefs composant le jury fassent partie de notre milieu nous a tout de suite rassuré, en plus la production respecte notre image.»

Top-Chef-2019-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-saison-10

Adapté d’une émission américaine, Top Chef assure toujours, dix ans après son lancement sur RTL TVI, des audiences confortables à la chaîne (39,3% parts de marché en 2018) et elle s’est taillée une jolie réputation dans le milieu exigeant de la haute cuisine.
L’émission présentée par Stéphane Rotenberg, dans laquelle de jeunes professionnels, coachés par des chefs confirmés, s’affrontent sous l’œil acéré des plus grandes toques pour remporter plusieurs dizaines de milliers d’euros, et surtout se faire un nom dans l’univers ultra-compétitif de la haute gastronomie, est devenue la vitrine d’une certaine excellence.

Une référence pour les pros ?

Cette quête du beau et du bon a été récompensée à plusieurs reprises par le Michelin. Le prestigieux guide Un-ancien-candidat-de-Top-Chef-etoile-au-Guide-Michelingastronomique, avait déjà récompensé notre chef Alexandre Dionisio (photo), premier candidat belge, d’une étoile quelques mois seulement après la fin de l’émission en 2009 et même d’un second macaron dans son édition 2015. C’est selon nous le candidat de l’émission qui a atteint le plus haut niveau et le plus vite dans les sphères de Bibendum.
Dans son palmarès France 2019, c’est Stéphanie Le Quellec, gagnante de l’édition 2011, vient également de recevoir une deuxième étoile.

« Top Chef est devenu une vraie référence pour les professionnels de la cuisine. Les plus grands chefs y sont passés, et ils y retrouvent les valeurs de leur métier », a souligné Frédéric de Vincelles, directeur des programmes de M6, lors d’une présentation à la presse de cette nouvelle saison.

Pour son dixième anniversaire, Stéphane Rotenberg et ses complices s’étaient lancé le défi de réunir le plus d’étoiles possible. Et ils ont décroché une belle prise en convainquant pour la première fois Alain Ducasse, chef en activité le plus étoilé au monde, de leur ouvrir ses portes.

Plusieurs épreuves se dérouleront dans ses restaurants de palaces, et dans son nouvel écrin, un restaurant-croisière ouvert il y a quelques mois sur une péniche à Paris. Parmi les autres stars recrutées pour cette 10e saison : Anne-Sophie Pic, Yannick Alleno, Frédéric Anton, Mauro Colagreco, Arnaud Lallement, Régis et Jacques Marcon, ou encore Paul Pairet.

Ce qui fait dire à l’équipe de Top Chef que le gagnant ou la gagnante de ce cru 2019 devra plus que jamais tout donner pour l’emporter. «Les candidats devront aller encore plus loin. Quand vous cuisinez pour Alain Ducasse, vous êtes obligés de vous surpasser», a prévenu Michel Sarran, l’un des «chefs de brigade» qui accompagnent les participants à l’émission pour tenter de les mener à la victoire.

En outre, certaines épreuves particulièrement relevées, d’habitude servies en fin de saison, comme le trompe-l’œil, ont été avancées. Et cette année, ils seront quatre chefs confirmés à diriger les brigades : Jean-François Piège, qui avait déjà participé à l’émission mais dans un rôle plus en retrait, rejoint Michel Sarran, Philippe Etchebest et Hélène Darroze.

«L’arrivée de Jean-François Piège met un peu de piment en plus, ça va nous aider à nous dépasser et à ne pas rester dans notre zone de confort», s’enthousiasme Philippe Etchebest. «C’est le même mécanisme, mais avec trois candidats par brigade (au lieu de quatre, ndlr), ça crée une plus grande proximité entre eux et nous», renchérit Michel Sarran.

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>