LVMH veut ouvrir le ‘plus bel hôtel urbain du monde’ à Paris

Capture-d’écran-2019-08-18-à-18.43.28

‘Le plus bel hôtel urbain du monde’, c’est l’intention qu’affiche la marque d’hôtellerie de luxe ‘Cheval Blanc’ appartenant au groupe LVMH qui ouvrira au printemps à Paris en lieu et place du grand magasin ‘La Samaritaine’.

Mais La Samaritaine subsistera, unique par son histoire, son architecture éclectique, sa situation en figure de proue sur la Seine, la Samaritaine renaît sous la forme d’un quartier de vie contemporain. Elle sera le reflet multiple de la vie parisienne d’aujourd’hui avec un Grand Magasin dédié à l’excellence du savoir-faire français, l’hôtel de prestige ‘Cheval-Blanc’, un restaurant gastronomique, une brasserie, des cafés, des bureaux, une centaine de logements sociaux, 250 nouveaux habitants, une crèche de quartier et surtout 4 500 nouveaux emplois y seront créés.

Capture-d’écran-2019-08-18-à-18.42.24-768x457

En demandant au chef Arnaud Donckele (3 étoiles Michelin au Restaurant La Vague D’or à Saint-Tropez à l’hôtel Cheval Blanc qui fait partie du groupe LVMH ), l’enseigne de luxe donne un signal fort, affirmant que la gastronomie est l’un des attraits essentiels de l’univers des palaces français.

La semaine dernière l’information selon laquelle l’équipe du ‘Cheval Blanc Paris’ venait de recruter Maxime Frédéric chef pâtissier et artiste du sucré au Georges V, ne fait qu’accentuer le fait de se positionner dans le top de ce qui se fait de mieux actuellement sur le marché des chefs.

Capture-d’écran-2019-08-18-à-18.43.12-768x477

Ce recrutement n’est pas anodin sur le marché de la restauration et de la pâtisserie, il ouvre la porte à un nouveau mercato des chefs à forte valeur ajoutée sur le marché de la restauration en quête de talents. Rien donc n’est figé dans le marbre (des palaces) et surtout personne, les talents se négocient chers, et pour déloger un chef déjà réputé, il va dorénavant falloir proposer de très bonnes conditions financières et techniques.

Le groupe LVMH avec sa branche Hotel Management a pris le temps pour faire naître son ‘Cheval Blanc’ à la Samaritaine, pour viser le « raffinement extrême » , le groupe aux 70 marques mondiales n’aura pas hésité a engager plus de 5 ans d’investissements pour celui qui sera le 5ème établissement du groupe après Courchevel, les Maldives, Saint-Tropez et Saint-Barthélemy.
La création de ces univers privilégiés se font dans la durée, le principe étant de créer des expériences clients uniques, de proposer un nombre de chambres restreintes et viser le très haut de gamme, les prochains projets devraient voir le jour à Londres et à Los Angeles.

En attendant le ‘Cheval Blanc’ à la Samaritaine ouvrira au printemps prochain, pratiquement en même temps de la réouverture du Cheval Blanc Saint-Tropez, un double challenge pour le chef Arnaud Donckele qui est déjà en quête de mettre en place une équipe en « or » en surfant sur La Vague de Saint-Tropez.

Source : F&S

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>