Gault&Millau 2020 : Christophe Pauly, Dirk Myny et les autres.

Le palmarès du guide Gault&Millau 2020 a été dévoilé cet après-midi à Lint, en région anversoise.
Plongée dans le guide jaune pour une première analyse à chaud et quelques réjouissances.

KPT_0946 copie 2

S’il ne remporte pas de prix distinctif cette année, Christophe Pauly (photo) ne peut que retirer beaucoup de satisfaction de cet opus du Guide Jaune. Lui qui, à l’inverse de beaucoup, ne se multiplie pas dans des évènements de tous genres, montre chaque jour que sa cuisine classique modernisée fait des ravages dans l’assiette, comme nous le remarquons à chacune de nos visites. Avec une avancée d’un demi-point, Christophe Pauly hisse son Coq aux Champs toujours plus au firmament de la Gastronomie wallonne.
Réjouissance aussi pour lui dans la transmission, lorsqu’on voit son ancien second Jean Vrijdaghs promu au titre de ‘Grand de Demain’ pour la Wallonie avec le Gastronome à Paliseul, qu’il gère avec son camarade Sébastien Hankard.

Paliseul est d’ailleurs très bien mis en avant sur la scène du Gault&Millau 2020, avec le titre pour une nouvelle catégorie de « Décor de l’Année » décerné à la Table de Maxime de Maxime Collard, après la superbe rénovation menée en un temps record par les équipes de Louis-Marie Piron.

Le Chef de l’Année qui, suivant une alternance, revient logiquement cette année à la Flandre, couronne la cuisine classique de Bert Meewis, du Slagmolen. Ce Chef reconnu pour sa générosité toute en finesse qui révèle des assiettes authentiques. Et aussi (clin d’oeil) pour sa Dame Blanche à l’exécution rare, cela donne-t-il un indice sur le style qui sera prôné par le GM dans le futur ? A suivre.

A Bruxelles, avec sa cuisine directe mais néanmoins raffinée, Barge fait une entrée décidément fracassante dans le paysage gastronomique. Accorder le titre de ‘Grand de Demain’ pour Bruxelles à Grégoire Gillard est une décision logique et il n’est pas surprenant de primer l’ancien second de San Degeimbre à l’air du temps.
72472939_2591078594283169_3175462462317133824_n

Notons le titre de ‘Terrasse de l’Année’ récompensant le Chalet de la Forêt à Uccle pour son cadre idyllique.

Mais notre grand coup de cœur dans le Gault&Millau 2020 va pour une autre distinction. Un prix qui récompense l’une des adresses que nous aimons et que nous soutenons depuis plus d’une décennie. Une maison qui met le plus de sentiments dans une cuisine qui brille par la justesse des saveurs, par la gourmandise ultime de ses assiettes. Félicitations à Dirk Myny des Brigittines pour son titre de ‘Brasserie de l’Année’.

Nous reviendrons plus tard avec une analyse détaillée des résultats du guide jaune, en attendant un Michelin toujours plus déconcertant depuis quelques années.

 

Laurent Delmarcelle

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>