Food-a-Mental, l’art culinaire luxembourgeois autrement

IMG_3080
Hier soir, à Moutfort (Grand-Duché du Luxembourg), se tenait la soirée de lancement du collectif « Food-a-Mental ». Un nouveau collectif de Chefs et Producteurs annonçant un triple fondement : le respect des produits et des hommes, l’inspiration et la restauration responsable ainsi que le naturel et le suivi strict des saisons. Si beaucoup y trouvent un discours de « déjà vu », les plus objectifs saluent et encouragent cette initiative qui a le mérite de vouloir mettre en avant une gastronomie et des artisans luxembourgeois de qualité, pourtant boudés par certains guides. Et lorsqu’on sait que la majorité des inspecteurs, rouges ou jaunes, doivent faire plus de 250 kilomètres pour y venir, ceci explique sans doute cela. Car du talent et des belles choses il y en a au Luxembourg, et, particulièrement aussi, dans ce collectif. Des chefs de file tels Ilario Mosconi, Arnaud Magnier, Cyril Molard ou René Mathieu côtoient ainsi de jeunes talents tels que Cathy Goedert, brillante pâtissière et des chefs non moins talentueux mais plus discrets tels que Rachel Rameau, Yann Castano ou Paul Fourier. Pour les accompagner dans la structure et œuvrer à leurs côtés, des personnalités fortes, issues du sérail entrepreneurial de la gastronomie luxembourgeoise telles que Stéphanie Jauquet ou Frank Steffen. Enfin, pour mettre tout cela en image, un certain Mickael Williket, certes plus fournisseur qu’acteur, mais véritable architecte de la communication de ce mouvement. Et Dieu sait si le chantier n’est pas fini même si les fondations semblent solides.

De l’expérience (bien plus qu’un simple repas au restaurant) d’hier soir, on retiendra une ambiance décomplexée mais professionnelle, des concepts originaux comme celui d’être accueillis pour l’apéritif en cuisine ou que certains puissent aller jeter un oeil ou une petit main le temps d’un envoi, en cuisine. Dans l’assiette, une farandole de saveurs et variétés, avec un relief variable mais toujours plaisant et quelques coups de cœur comme avec cette déclinaison de butternut en textures signée Rachel Rameau ou le dessert « Balade en montagne » de Cathy Goedert, tout en équilibre. Deux femmes Foodamentales donc parmi d’autres présentes et à venir dans un milieu pourtant encore fort masculin, ce qui réjouit les un(e)s et les autres et témoigne de la modernité de l’association.

Au final, une belle ambiance, une bonne dynamique et une synergie saine et apparente entre tous ces talents. Ne manque plus qu’un soutien accru du public qui se fera incontestablement avec le temps et, pourquoi pas, des pouvoirs publics afin que, comme dans d’autres pays, la gastronomie luxembourgeoise ait les moyens de ses talents.
Car aujourd’hui, de toute évidence, pour convaincre certains, le talent seul ne suffit plus.

Plus d’infos sur la page Facebook de Food a Mental via ce lien.

LP

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>