Le restaurant Paul Bocuse perd sa troisième étoile au guide Michelin

647828-ez-Bocuse_image-gauche

C’est le magazine Le Point qui a révélé l’information hier. Une nouvelle qui va faire de l’effet dans le microcosme gastronomique français et même mondial.

Le restaurant Paul Bocuse va donc perdre sa troisième étoile dans l’édition 2020 du Michelin, dont le palmarès sera révélé lundi 27 janvier prochain à Paris. Le plus vieux restaurant à ce niveau en France, qui détenait 3 macarons sans discontinuer depuis 1965, à Collonges-au-Mont-d’Or, va être rétrogradé après plus d’un demi-siècle au firmament dans le guide rouge.

L’information, si tant est qu’elle fût à prendre au conditionnel quelques instants, est désormais confirmée puisque Le Point confirme en ses lignes « un coup de tonnerre dans le paysage culinaire après les pertes de la troisième étoile en 2019 de Marc Haeberlin (L’Auberge de l’Ill à Illhaeusern dans le Haut-Rhin), Marc Veyrat (La Maison des bois à Manigod en Haute-Savoie) et Pascal Barbot (L’Astrance à Paris). »

Toujours d’après les informations du Point, Gwendal Poullennec, le directeur monde des guides gastronomiques Michelin depuis septembre 2018, s’est déplacé en personne ce jeudi matin (hier) à Lyon pour annoncer la mauvaise nouvelle à l’équipe du restaurant Paul Bocuse « cette décision prise collectivement ». La politique impulsée par le Michelin est désormais sans appel : « les 3 étoiles sont attribuées pour un an ; les 3 étoiles ne le sont pas à vie ; tous les restaurants sont traités sans complaisance ».

Le palmarès complet du guide Michelin France sera dévoilé à Paris le lundi 27 janvier.

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>