Le rouget est élu ‘Poisson de l’année’

0d9520f0-e871-11e6-a6ac-680ba218fae1_web_scale_0.0710227_0.0710227__

Le rouget succède la sole limande comme ‘Poisson de l’année’.

Tous les poissons ne peuvent pas revendiquer ce titre. Un poisson doit être pêché par les pêcheurs flamands. En outre, leur durée de vie est également importante.
Nos pêcheurs flamands ont ramené l’année dernière pas moins de 1.241 tonnes de cette espèce. Le rouget n’est pas un poisson cher, on peut en trouver toute l’année. Cependant, sa saison de pêche va d’avril à octobre. Les poissons sont pêchés principalement dans la Manche (65%) et le Nord (19%).

Share
In News | Leave a comment

Trop peu de femmes en cuisine !

au_gre_du_vent_©_kris_vlegels_0089

Une récente étude a déterminé que les femmes n’occuperaient que 10% des postes à responsabilité dans la restauration haut de gamme. Et parmi les 600 étoilés du guide Michelin, on ne recenserait que… 18 étoilées.

On a décidé de montrer l’exemple à l’Ecole hôtelière Saint-Ghislain, en planifiant une matinée de formation uniquement réservée aux élèves du sexe féminin. « C’est un choix assumé de ne pas mélanger les genres », affirme Claude Charlier, le responsable du Centre d’Excellence des Métiers de l’Hôtellerie. « Nous voulions que les filles soient entre elles pour échanger des idées et se serrer les coudes ».

Pour l’occasion, Stéphanie Thunus (photo), cheffe étoilée du restaurant « Au Gré du Vent » à Seneffe, mais également mère de famille, est venue partager son expérience avec ses benjamines. « On a l’image de la ménagère qui prépare de bons petits plats pour son mari et ses enfants, mais pas forcément de la patronne de restaurant. C’est un métier assez dur, il faut faire beaucoup de concessions par rapport à la vie de famille, les journées sont longues, il faut se battre mais il y a de la place pour celles qui veulent y arriver ».

Info : http://infolettre.hainaut.be.

Share
In News | Leave a comment

Sligro Food reprend le grossiste belge ISPC

logo_ISPC-nlfr

Le Néerlandais Sligro Food Group nv et Ivan Sabbe, CEO d’ISPC, viennent de communiquer que Sligro Food Group reprend toutes les parts d’Exquisite Food NV et ses filiales IDSPC International NV, ISPC Gand NV, Exquisite Seafood NV et Océan Marée NV. La reprise sera finalisée encore au cours du premier semestre de cette année.

Sligro Food Group pèse lourdement sur le marché belge, où il reprenait déjà Java Foodservice en 2016. L’intention est de développer, sous les noms Sligro/ISPC, un réseau de gros en libre-service et livraison pour l’horeca et gros consommateurs en Belgique. Java Foodservice se développera pour devenir le spécialiste de ses segments, que sont «l’institutionnel», le catering entrepreneurial et un certain nombre de chaînes hôtelières. Outre le chiffre d’affaires déjà réalisé aux Pays-Bas et le chiffre d’affaires de Java Foodservice, Sligro Food Group réalisera en Belgique un chiffre d’affaires annuel estimé à 240 millions d’euros après cette reprise, avec 550 collaborateurs. En 2016, Sligro Food Group a réalisé un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros, avec 6.700 collaborateurs.

Share
In News | Leave a comment

Le Bocuse d’Or pour les Etats-Unis

Matthew-Peters

Les Etats-Unis remportent l’édition 2017 du Bocuse d’Or grâce à son chef Mathew Peters. L’Américain avait proposé un plat végétal à base de quenelle d’amande en écailles de champignon, asperges vertes enrobées d’une crème de champignon, des échalotes farcies de citron confit, du quinoa soufflé et un crumble de parmesan.

Pour la volaille, les Etats-Unis avaient imaginé une superbe volaille servie avec des queues de homard et une barquette de pomme de terre à la truffe.

« Ces deux deux années ont été très dures mais vous savez quoi, ça valait vraiment le coup ! », s’est réjoui le candidat américain. « Je voudrais remercier chaque membre de mon équipe sans qui rien n’aurait été possible. Nous allons fêté comme une équipe… en allant à Disneyland… ou en faisant une sieste d’abord ! », s’est-il amusé.

Viktor Andresson, le candidat islandais, grimpe sur la troisième marche du podium.

L’équipe belge se classe à la 9ème place.

LA FRANCE REMPORTE LE PRIX DU MEILLEUR PLAT VÉGÉTAL

Laurent Lemal a de son côté reçu le prix de la meilleure assiette végétale, lui qui avait « pris un risque » selon Régis Marcon, en présentant un plat très regroupé contrairement aux autres candidats. « Nous avons présenté notre plat végétal sur du bois pour lui donner un aspect plus naturel et en accord avec le thème donné », a expliqué le candidat français. Le plat de Laurent Lemal était composé de céleri, truffe noire, d’un bouillon d’oignon et de céréales.

GLS

BENJAMIN VAKANAS : MEILLEUR COMMIS DU BOCUSE D’OR

Son commis Benjamin Vakanas a quant à lui reçu le prix du meilleur commis est s’est montré très ému lors de la cérémonie de remise des prix. « J’étais très stressé mais le chef a réussi à me calmer », a confié le jeune homme. « La première heure était la plus compliquée puis j’ai réussi à me concentrer et rester dans ma bulle. »

benjamin vakanas meilleur commis bocuse d’orCrédit : Bocuse d’Or

« Je connais le chef depuis avril dernier. J’ai été très surpris quand il m’a demandé de devenir son commis pour le Bocuse d’Or. Je suis très fier et honoré », a ajouté Benjamin Vakanas.

La Hongrie a également tiré son épingle du jeu en remportant le prix de la meilleure viande et celui du meilleur poster, quand l’Australie remporte le prix de la meilleure promotion.

Bocuse-or-notes

Share
In News | Leave a comment

Ana Roš élue meilleure femme chef pour le ’50 Best’ 2017

1485307020455

Après Hélène Darroze en 2015, Dominique Creen en 2016, le ’50 Best Restaurant’ (Fifty best) vient de nommer la chef Slovène Ana Roš, Meilleure chef de l’Année 2017.
La chef du restaurant Hiša Franko, installé à Kobarid, dans la vallée la vallée de Soca en Slovénie, a donc été nommée meilleur « chef femme » dans le monde par le Fifty best.

« Elle se distingue par sa précision, son souci du détail et son imagination, ce qui l’a propulsé comme une véritable chef de file dans la gastronomie mondiale. Sa passion pour les ingrédients locaux, son sens de l’écoute des autres, et son engagement porter haut les arts culinaires en Slovénie, en font un modèle. » indique William Drew, rédacteur en chef du Fifty Best, en présentant Ana Ros.

Capture-d’écran-2017-01-25-à-02.35.48

Ana Roš, est née dans une famille entièrement consacrée professionnellement à la médecine et à la diplomatie, elle a expliqué avoir été très surprise lorsqu’elle a appris sa nomination. Cuisinière autodidacte, elle obtient grâce à ce prix la reconnaissance de son pays, c’est pour elle une occasion de faire connaître la Slovénie en tant que destination gastronomique intéressante.

Compte tenu de l’héritage professionnel de sa famille, Ana Roš est entrée dans le monde de la gastronomie d’une manière que l’on pourrait définir comme « gonflée ». Elle a abandonné ses études quand elle a rencontré son mari Valter et a repris avec lui le restaurant de ses parents.

De là, elle a commencé une carrière culinaire qui place maintenant la Slovénie sur la carte gastronomique mondiale.

W50_BFC_Ana-Ros_Image-Credit-Hisa-Franko

Le prix a été décerné suite aux choix des 1000 experts et gourmets, qui voyagent tous les ans dans le monde entier par passion de la gastronomie. Ils font partie de l’académie du Fifty Best et vote chaque année pour décider qui sera la nouvelle chef femme de l’année, le nouveau meilleur pâtissier de l’année. Ils établissent aussi le classement des meilleurs restaurants du monde. Actuellement, l’organisation comprend 26 régions différentes dans le monde, dont chacune a 40 membres.

Share
In News | Leave a comment