One Room – Direction Anvers et le plus petit hôtel de Belgique !

center

La façade ne fait que 2,4m de large, mais l’hôtel d’une seule chambre fait 103 m2 ! Particularité du paysage hôtelier le plus petit hôtel de Belgique est situé à Anvers, Antwerpen en flamand et est la propriété d’un coupe tombé lors d’une promenade tout à fait par hasard sur l’annonce de cette petite maison. Véritable coup de coeur, le couple décide d’en faire l’acquisition pour leurs séjours en ville. Ils rénovent le lieu et le mettent en location.

La maison du 17ème siècle a été totalement rénovée et le design réalisé le cabinet d’architecture belge DMVA. L’hôtel conserve les particularités d’origine du bâtiment et chacun des éléments a été conçu pour être amovible pour retrouver l’aspect d’origine si les propriétaires venaient à en émettre le souhait. Actuellement, l’hôtel dispose d’un salon et une chambre à coucher, d’une cuisine et d’une salle de bain avec jacuzzi et sur le toit, d’une terrasse ouverte.

Voici quelques photo du cabinet d’architecture DMVA :

center-1

center-2

center-3

center-4-593x800

center-5

Share
In News | Leave a comment

Zauo, le restaurant japonais qui vous permet de pêcher le poisson que vous allez manger

Capture d'écran 2018-12-27 15.21.45

Il ne s’agit pas d’une attraction, ni d’un restaurant à thème selon ses créateurs. Zauo, c’est le nom d’une chaîne de restaurant japonaise qui a la particularité d’avoir conçu sa salle autour d’un aquarium géant dans le but de permettre aux clients de pêcher le poisson qu’ils mangeront juste après. Une initiative qui peut surprendre, c’est pourquoi la chaîne de restaurant ouvrira une première adresse à New York, aux États-Unis, avant de commencer une expansion plus importante en fonction du succès.
Capture d'écran 2018-12-27 15.23.05

Au Japon, le concept est connu et Zauo possède déjà 13 restaurants. L’idée est simple : lorsque vous entrez dans ce restaurant, pas de menu, on vous fournit, si vous voulez jouer le jeu, une canne à pêche et il vous faut ensuite attendre qu’un des poissons qui occupe l’aquarium géant qui fait le tour du restaurant morde à l’hameçon. Les serveurs sont bien sûr présents pour donner des conseils et une fois le poisson attrapé, le client a la possibilité de le consommer grillé, en tempura ou encore en sushi.

L’initiative a de quoi choquer, mais le créateur de la chaîne, Noriki Takahashi explique au magazine en ligne Eater que « nous comprenons totalement le débat qui a lieu, mais nous voudrions que le public comprenne que nous ne faisons pas ça que pour le divertissement. Nous voulons bien sûr que les clients passent un bon moment mais nous passons aussi un message important : n’oubliez pas que vous mangez une vie. Vous tuez un poisson et vous le mangez, et au Japon nous prions avant chaque repas en disant « merci pour la vie que tu m’as donné ». C’est le message derrière ce restaurant. »

Source : Demotivateur.fr

Share
In News | Leave a comment

Da Mimmo* (Bruxelles) repris par Serge Litvine

35558027_826419700882638_8995060934133153792_n

Le restaurant italien étoilé ‘Da Mimmo’ (Woluwé-Saint-Lambert) change de mains.
En effet, Mimmo Zizza (photo) a décidé de prendre un repos bien mérité et laisse les commandes de sa belle table étoilée à Serge Litvine.
Celui-ci accroche au passage une étoile supplémentaire à son sapin déjà bien garni avec le Sea Grill**, la Villa in the Sky**, la Villa Lorraine* et la Villa Emily*.
Le chef éxécutif sera Nicholas Tsiknakos appuyé par Vladimir Litvine.

Share
In News | Leave a comment

Il abandonne ses trois étoiles pour faire des burgers

Capture-d’écran-2018-12-18-à-15.55.16-768x429

Moins d’un mois après avoir reçu une troisième étoile au guide Michelin, le chef espagnol Dani Garcia (photo) a annoncé son intention de fermer son restaurant étoilé pour y vendre des hamburgers à la place.

« Après avoir reçu la troisième étoile Michelin, j’ai réuni mon équipe pour lui communiquer une décision importante: 2019 sera la dernière saison de Dani Garcia », a écrit le chef sur Twitter, en parlant du restaurant qui porte son nom à Marbella, station balnéaire huppée d’Andalousie.

Dans une interview à La Vanguardia, il annonce que le restaurant fermera le 22 octobre 2019 et deviendra une « steak house où nous vendrons des hamburgers ».

Le restaurant Dani Garcia était devenu, le 21 novembre dernier, le onzième d’Espagne à obtenir la troisième étoile Michelin, la récompense la plus prestigieuse décernée par le guide gastronomique français.

« Concept à 15 ou 20 euros »
« Je veux créer des concepts à 15 ou 20 euros. (…) Je pourrais en rester là, mais je veux faire ça parce que j’en ai envie et que ça m’a toujours attiré », justifie le chef dans La Vanguardia.

Et les étoiles? « Je les garde »
« Je n’ai pas l’impression d’abandonner, ou de rendre les étoiles. Au contraire, je les garde et je veux les garder pour toujours », dit Dani Garcia, propriétaire de deux autres restaurants à Marbella et Madrid, et qui projette d’en ouvrir un autre au Qatar en 2019.

Source : Belga.

Share
In News | Leave a comment

Simuler une allergie au restaurant peut coûter cher

l_18441_Onions

Aujourd’hui, de plus en plus de gens semblent avoir une allergie ou une intolérance à quelque chose. Ceci compliquant considérablement la vie et le travail des cuisiniers, à plus forte raison pendant les coups de feu et les heures de grande affluence.
Il existe aussi les fausses allergies, que certains clients utilisent, parfois parce qu’ils suivent un régime particulier. Ce qui rend quelquefois les chefs fous et qui rend paradoxalement les choses plus compliquées pour ceux qui souffrent réellement d’allergies.

Voici l’histoire d’un jeune homme qui a essayé de simuler une allergie aux oignons pour obtenir du guacamole, avant de devoir débourser 500 $ et de se retrouver aux urgences.

Ce brave garçon a donc essayé d’impressionner sa partenaire en affirmant qu’il souffrait d’une grave allergie aux oignons. Il avait entendu cette anecdote qui raconte que, quelque part, si vous commandez des frites sans sel et qu’elles arrivent salées, le restaurateur soit obligé de vous resservir des frites non-salées. Il a donc essayé avec du guacamole.

Lors du repas, le message est passé à la serveuse à la prise de commande. Cependant, l’histoire raconte que la serveuse a complètement oublié de dire au chef de retirer les oignons du reste de son repas, repas qu’il commence à manger.

« Quand j’ai reçu mon plat, j’avais déjà englouti 2 ou 3 bouchées quand la serveuse, terrorisée, est arrivée vers moi en courant et en hurlant qu’il y avait des oignons dans la nourriture! Elle était effondrée et me disait que c’était de sa faute de ne pas l’avoir mentionné au chef. Je ne savais pas comment réagir. J’ai alors recraché les aliments que j’avais en bouche dans l’assiette! Le directeur de salle est lui aussi arrivé. Très inquiet, il n’arrêtait pas de me demander si tout allait bien. Je lui ai dit que j’avais demandé de ne pas mettre d’oignons dans mon repas et que je souffrais d’une allergie sévère. »

La première chose qu’a fait le responsable du restaurant est de se confondre en excuses, puis de demander s’il devait appeler d’urgence une ambulance. Le client se voulant rassurant sur son état. Le responsable n’écoutera cependant pas ses tentatives pour le rassurer et insista pour qu’il soit emmené à l’hôpital afin de s’assurer qu’il allait bien.
Le client se vit donc embarqué en ambulance et se retrouva aux urgences.
Là, une infirmière vint s’occuper de lui pour réaliser les premiers tests. Un médecin vint ensuite auprès pour réaliser un examen complet et lui a demanda ce qui n’allait pas, l’homme répondit timidement: »Je pense que j’ai peut-être eu une réaction allergique ». Le médecin lui demanda : »Êtes-vous allergique à quoi que ce soit? » Mort de honte, le client dû admettre qu’il ne souffrait d’aucune allergie.

Coût des frais médicaux : 500 dollars!

Pour l’anecdote, le client dû encore débourser 25 $ pour le Über qu’il appela pour rentrer chez lui.
La légende raconte que l’amie du simulateur l’asséna d’un définitif au revoir.

Share
In News | Leave a comment