Régis et Jacques Marcon : meilleur restaurant européen ‘classsique’ selon OAD

l_3311_regis-et-jacques-marcon-meilleur-restaurant-europeen

Le classement annuel Opiniated About Dining (OAD) vient de tomber. Enfin, du moins le palmarès pour la cuisine dite classique. Et cette année encore, c’est un restaurant français qui décroche la première place. Il s’agit de Régis et Jacques Marcon, adresse triplement étoilée située à Saint-Bonnet-le-Froid (France).

Le duo père/fils ravit le titre à l’Hôtel de Ville de Crissier (Lausanne, Suisse) qui détenait le titre l’an passé. Michel et César Troisgros, qui ont récemment délocalisé leur restaurant de Roanne à Ouches, montent quant à eux sur la troisième marche du podium. Une belle année pour Michel Troisgros, qui avait déjà décroché le titre de Meilleur chef du Monde fin 2017.

Gilles Goujon de l’Auberge de Vieux Puits à Fontjoncouse et Clemens Rambichler avec son restaurant Waldhotel Sonnora à Dreis en Allemagne complètent le Top 5.

Dans le top 200 de cet intrigant classement, le premier restaurant belge ‘classique’ arrive à la 43ème place et il s’agit de Nuance à Duffel (Anvers). On retrouve aussi dans ce classement, le Sea Grill (Bruxelles) à la 76ème place, le Comme chez Soi à la 96ème place, Het Gebaar (Anvers) à la 108ème place et De Kristalijn (Genk) à la 177ème place.

L’entièreté du classement est ici.

Share
In News | 1 Comment

BREAKING NEWS : L’Ecailler du Palais Royal reprend La Maison du Cygne

maison_du_cygne_grand_place

Suite à la succession de faillites du groupe des frères Beyaz, dont faisait partie l’établissement prestigieux de la Grand-Place de Bruxelles, c’est la famille Abraham, propriétaire de L’Ecailler du Palais Royal, qui a acquis le droit de reprendre l’exploitation de la Maison du Cygne.
La réouverture de l’établissement est prévue très prochainement. La cuisine serait chapeautée par Maxime Maziers, chef de L’Ecailler du Palais Royal et maître-d’oeuvre du retour de l’étoile Michelin dans l’adresse mythique du Sablon à Bruxelles.

Share
In News | Leave a comment

Le livre « Végétal » du chef étoilé René Mathieu : une première mondiale

Le livre « Végétal, mes racines, mes recettes » du chef étoilé René Mathieu, réussit le pari de rassembler dans une oeuvre culinaire un livre et une application de réalité augmentée qui offre en plus photos et vidéos.
Capture d'écran 2018-03-14 07.32.47
Une belle réputation, des recettes toutes en couleurs, René Mathieu dévoile son premier ouvrage sur sa cuisine végétale avec une touche innovante : la réalité augmentée. C’est l’occasion pour ne plus en manquer une seule miette tout en plongeant dans les racines de ce chef à la personnalité unique.

Après 2 ans de recherche, c’est sur le papier que viennent se 28660978_2015881851963065_8113098951906820096_n copiedéguster les plats florissants de René Mathieu, chef de « La Distillerie » au Château de Bourglinster (Grand-Duché de Luxembourg). Avec une réputation dont les éloges ne sont plus à faire, ce chef belge a décidé de partager son quotidien gourmand en proposant 48 recettes végétales au sein desquelles dansent sur l’assiette : fruits, légumes, herbes et fleurs sauvages. Cette volonté de partage, il la tient de Dame Nature qu’il côtoie chaque jour en se promenant dans les champs et dans les bois des alentours du Château, à la poursuite des meilleurs ingrédients de saison au bon goût de la nature. De retour dans sa cuisine, René Mathieu concocte ses créations saines en veillant au bien-être de ses convives.
28377720_2015881915296392_992234344133165056_n

Ayant grandi à la campagne belge entre la ferme de ses grands parents et le potager familial, sa passion pour la cuisine n’est pas venue de nulle part. En 1986, il décroche l’étoile en Belgique au « Capucin Gourmand » à Baillonville pour ensuite la retrouver au Grand-Duché à « La Distillerie » au Château de Bourglinster en 2012, ce qui est bel et bien la preuve de la rigueur et de la persévérance de ce chef.

Tel un créateur de haute couture, René Mathieu imagine ses créations sous tous leurs angles et en dessine des croquis avant de réaliser ses plats qui ravivent pupilles et papilles. Toutes ses œuvres, on les retrouve dans son livre avec une technique totalement innovante qu’est la réalité augmentée. A l’aide d’AdMented, application réactive du moment, les lecteurs n’ont qu’à passer leur smartphone au-dessus de la page pour voir débuter les vidéos de recettes, réalisées par le vidéaste Francis Verquin des Editions Saint Paul.

René Mathieu emmène ses lecteurs dans ses cueillettes quotidiennes par le biais de 14906943_10211525512601726_7041837249698054983_ncette technologie récente et unique pour un livre de recettes. En plus des croquis, des photos de chaque plat, réalisées par le Mickael Williquet (photo), accompagnent les recettes. La preuve que choisir un photographe n’ayant encore jamais fait de livre lui a quand même valu un chef d’œuvre comme résultat. Le Grand-Duché comme si vous y étiez… à table, en cuisine et en forêt.

« VEGETAL – mes racines, mes recettes »
Editions Saint-Paul Luxembourg – www.editions.lu
192 pages – 59 € – ISBN : 978-99959-2-019-7

Share
In Livres, News | 1 Comment

La Villa in the Sky** recrute

[Group 1]-DSC_4271_DSC_4281-11 images copie

La Villa in the Sky** (Bruxelles, Avenue Louise) et le chef doublement étoilé Alexandre Dionisio recherchent un demi-chef de partie.
Expérience et passion de la haute gastronomie exigés.
Vous êtes intéressé ? Contact : + 32 (0)2 644 69 14

Share
In Jobs | Leave a comment

Moins d’impact pour la Tournée Minérale 2018

ob_06d8a1_tournee-minerale-logo

La campagne ‘Tournée Minérale’ qui s’est achevée à la fin du mois de février a eu un impact plus faible que l’année dernière sur les chiffres d’affaires de l’horeca et des distributeurs en boissons. C’est ce qui ressort de sondages effectués par Horeca Vlaanderen et FEBED (Fédération Belge des Distributeurs en boissons) auprès, respectivement, des exploitants horeca et des distributeurs en boissons.

“Un établissement sur trois mesure une perte de chiffre d’affaires et l’impute à Tournée Minérale. Un sur cinq parlent d’une baisse de chiffre d’affaires de plus de dix pour cent. L’impact est donc encore toujours sensible, mais moins que l’année dernière, où 51% des établissements constataient une baisse de chiffre d’affaires », déclare Kurt Neyrynck, administrateur-délégué faisant fonction de Horeca Vlaanderen.

L’association professionnelle a effectué un sondage auprès de 285 exploitants horeca. Il est à noter que l’offre en alternatives sans alcool a fortement augmenté: l’année dernière,, un peu moins de la moitié des établissements avaient prévu une offre sans alcool, telle que des mocktails, par exemple, ou du thé glacé maison ou des vins et apéritifs sans alcool. Cette année, septante pour cent des exploitants disent avoir travaillé avec une large carte sans alcool. Au début de cette année, Horeca Vlaanderen avait diffusé une brochure d’inspiration pour des alternatives sans alcool de qualité et avait appelé ses membres à élargir leur offre.

« Il est clair que notre campagne a fonctionné. La perte de chiffre d’affaires est moindre que l’année dernière, mais quand même encore toujours sensible. Cela souligne d’une part la demande du client pour des alternatives sans alcool, et d’autre part l’importance de, par exemple, les vins et apéritifs avec alcool pour l’ambiance et la rentabilité d’un restaurant », ajoute Kurt Neyrynck.

Du côté de la Fédération Belge des Distributeurs en boissons, c’est le même son de cloche. Quarante pour cent des distributeurs interrogés déclarent avoir subi l’impact négatif de Tournée Minérale. L’an dernier ils étaient plus de la moitié dans ce cas. Un quart des distributeurs en boissons constatent même en février une augmentation de la vente du segment alcoolisé par rapport à la situation de l’année dernière. Mais il faut quand même noter un impact négatif général de deux pour cent sur le chiffre d’affaires des boissons alcoolisées. Cinquante-cinq pour cent constatent que les clients, tant horeca que particuliers, montrent plus d’intérêt pour les alternatives sans alcool.

Chez les distributeurs en boissons aussi, l’impact négatif de Tournée Minérale est donc clairement moindre que l’année dernière. Selon Gilles Vandorpe, directeur de FEBED, cela tient à deux éléments importants : « Avant tout, cette année les distributeurs en boissons étaient mieux préparés à l’action. Les alternatives sans alcool ont été mises plus largement en évidence, tant par les producteurs que par les distributeurs et par l’horeca. En outre, Il y a eu nettement moins de participants à l’action que lors de la première édition. Ce qui a évidemment aussi eu un impact tant sur le segment alcoolisé que sur le segment non alcoolisé. »

Share
In News | 2 Comments