Christophe Pauly, le livre

Les mois d’été et de vacances sont propices aux envies d’aller voir plus loin … ainsi, furent-ils porteurs d’inspiration pour Christophe Pauly, Chef de l’Année Gault & Millau, et d’une belle énergie dans les coulisses du restaurant Le Coq aux Champs : en témoignera l’ouvrage LE COQ AUX CHAMPS – Un Livre de Recettes qui sortira en octobre prochain.

Coq aux champs livre cover

« Faire la cuisine que l’on aime manger… et la partager. » C’est ainsi que Christophe Pauly pense les plats qui ont transformé Le Coq aux Champs en une table incontournable.
Sans renier les classiques qu’il interprète avec gourmandise, Christophe offre ici les clefs d’une gastronomie d’aujourd’hui créative et harmonieuse, généreuse toujours. Une cuisine née de produits superbes, simples ou rares, l’un s’accordant à l’autre sans snobisme ni parti pris.

Dans son livre, plus de 100 recettes gourmandes faciles d’accès, où le produit est le roi de l’assiette. À vous de savourer les carottes cuites dans leur eau végétale, les véritables asperges à la flamande, la poularde César ou le fameux café liégeois…

En son restaurant Le Coq aux Champs étoilé Michelin, Christophe Pauly – « Chef de l’année 2021 » du Guide Gault&Millau – travaille avec des ingrédients de choix, souvent issus du terroir wallon. En tant que NorthSeaChef, il opte pour ce que nos pêcheurs ramènent de meilleur. Au fil des préparations, le Chef atteste de sa créativité et de ses qualités techniques, surprendre avec des desserts légers et aériens.

Christophe Pauly – Un livre de recettes – Sortie le 14 octobre 2021 – Editions Renaissance du Livre –
Images de Jean-Pierre Gabriel – Aquarelle de couverture par Louise Renaud.

Le Coq aux Champs – Rue de Montys, 71 à Soheit-Tinlot

Share
In News | Leave a comment

Le vignoble bordelais s’attend à une récolte modeste mais de grande qualité

En France, les vendanges ont commencé dans le vignoble bordelais, en commençant par les raisins des crémants (vins effervescents), puis ceux des vins blancs et rouges. Les vignerons s’attendent à « une petite mais très bonne récolte ».

Capture d’écran 2021-08-28 à 11.46.01

Les vendanges des vins blancs débuteront le 6 septembre, et les vendanges des vins rouges entre le 15 et le 20 septembre, précise Bernard Farges, président de l’association sectorielle du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). Il parle d’un « retour à la normale » après la récolte historiquement précoce de l’année dernière en raison de la chaleur. Le Bordelais, comme d’autres régions viticoles de France, a été touché par les périodes de gel printanier et le mildiou des plantes, très agressif sur les parcelles gelées.
Pourtant, les raisins qui ont survécu au mildiou sont « merveilleux », dit Farges. Il attend « une petite récolte, de très bonne qualité ». « Les conditions météorologiques sont rassurantes. Nous avons du beau temps devant nous, les raisins qui sont là sont magnifiques. Si nous avons un temps normal, nous ne nous soucierons pas de la qualité », a déclaré le président du CIVB. Le temps estival relativement frais est même une très bonne nouvelle pour les vins blancs et rosés, car le goût est mieux conservé. Farges voit également une augmentation des ventes. Les restaurants en particulier commandent à nouveau beaucoup plus de vin, et plus de vin est à nouveau exporté. Par exemple, aux États-Unis, où les commandes ont immédiatement redémarré après la levée de la taxe en mars de cette année dans le cadre d’un accord entre l’Union Européenne et les États-Unis.

Source :Belga.

Share
In News | Leave a comment

Du vin belge sur la table du Celler de Can Roca, élu deux fois ‘Meilleur restaurant du monde’

tasting-kontreir-bij-el-celler-de-can-roca-medres-1

Grande nouvelle Patrick Nijs, exploitant de ‘De Wijnfaktorij’ à Anvers, et un bravo général pour la viticulture belge, car ‘Kontreir’ est le premier vin belge à figurer sur la carte des vins de l’un des meilleurs restaurants du monde.
Les frères Roca, connus pour leur restaurant de renommée mondiale ‘El Celler de Can Roca’ à Gérone (Catalogne), voulaient absolument qu’un vin belge figure au menu et c’est ‘Kontreir’ qui a été élu.

Josep Roca, sommelier d’El Celler de Can Roca, qui a été élu à deux reprises ‘Meilleur restaurant du monde’ et couronné de 3 étoiles Michelin, trouve le ‘Kontreir’ « fantastique ».
Patrick Nijs : « C’est uniquement dans des années exceptionnelles que ‘Kontreir’ peut être élaboré. Tout doit être parfait pour faire un vin de ce niveau : l’endroit où les raisins sont plantés, la topographie et le sol, les conditions météorologiques, la variété, et last but not least… la vision du vigneron. »

« La combinaison de fraîcheur et de maturité phénolique, la tension, l’élégance et la profondeur, c’est un vin fantastique ! » dit Josep Roca, sommelier et propriétaire avec ses deux frères du Celler de Can Roca. Le belge Cyril Vermeulen, assistant sommelier de Josep Roca, et originaire d’Ypres, est également affirmatif : ‘Kontreir’ est un vin unique qu’il est difficile à classer. C’est du vin avec une vraie identité et sa propre expression. »
Josep Roca voulait utiliser les connaissances de son assistant pour mettre un vin belge à la carte, ils voulaient un vin avec une personnalité « belge », pour ainsi dire.

Sources : Essentielle Vino et De Wijnfaktorij.

Share
In News | Leave a comment

10 des plus grands chefs belges pour un repas d’exception pour ‘le 50 Best’ à Anvers

La cérémonie de remise des prix des « 50 meilleurs restaurants du monde 2021″, le « 50 Best », prestigieux concours gastronomique international, aura lieu à Anvers le 5 octobre. Dans cette perspective, dix chefs étoilés belges offriront un dîner exceptionnel pour 240 invités dans le nouvel hôtel Botanic Sanctuary à Anvers, le 1er octobre.

IMG_0877

Le dîner sera nommé ‘Flanders Finest’ et, selon les organisateurs, cet événement sera le premier à réunir dix chefs flamands avec deux ou trois étoiles Michelin au palmarès. Peter Goossens, Viki Geunes et Gert De Mangeleer, entre autres, ont confirmé leur présence. Soulignons la présence de deux chefs bruxellois puisque Christophe Hardiquest (Bon Bon) et le chocolatier Pierre Marcolini de la partie.

Les 240 heureux invités peuvent s’attendre à un dîner de dix plats avec des vins de qualité, semble-t-il. «Chaque chef présentera un plat au dîner et travaillera avec des produits haut de gamme tels que le caviar, la coquille Saint-Jacques, le boeuf wagyu, le homard ou le pigeon. Les assiettes seront finies dans la salle elle-même, afin que les invités puissent voir les chefs à l’œuvre. Pour votre information, sachez quand même qu’une à ce dîner place coûte 550 euros, tout compris.

C’est aussi la première fois que notre pays accueillera l’événement des « 50 Best Restaurants in the World ». Initialement, cela aurait dû se produire l’année dernière, également à Anvers, mais la crise sanitaire a bouleversé les plans et reporté l’événement d’une année.

Source : Belga – Image Instagram Bon Bon.

Share
In News | Leave a comment

La raie est le ‘Poisson de l’année 2021′

Le Centre flamand de commercialisation de l’agriculture et de la pêche (VLAM) a élu la raie « Poisson de l’année 2021 ».

Capture d’écran 2021-08-24 à 13.02.34

Avec le titre de ‘Fish of the Year’, le VLAM souhaite mettre chaque année un poisson de la mer du Nord à l’honneur pour promouvoir la variété de la gamme. Après la sole et la plie, la raie est à la troisième place des espèces de poissons les plus fournies en Flandre. Depuis 2018, la vente de la raie augmente progressivement, jusqu’à atteindre environ 1 400 tonnes par an.
Tout au long de l’année, ce poisson sera mis en valeur de diverses manières.

Share
In News | Leave a comment