2012, année de la gastronomie à Bruxelles

Après une année touristique axée sur la bande dessinée en 2009, il serait opportun que Bruxelles consacre l’année 2012 à la gastronomie, a affirmé mercredi la ministre bruxelloise du Tourisme, Evelyne Huytebroeck.

Celle-ci présentait les résultats d’un nouveau baromètre destiné à mesurer l’opinion publique sur le tourisme dans la capitale, afin de mieux impliquer les habitants dans la promotion de leur ville.
La réalisation de ce deuxième baromètre sur un échantillon de 800 Bruxellois de plus de 18 ans, interrogés du 25 janvier au 2 février derniers, concrétise une des recommandations des assises du tourisme organisées en 2005. Il en ressort notamment qu’une majorité de Bruxellois (55%) demandent plus d’efforts pour promouvoir Bruxelles comme destination touristique.

A 90%, ils considèrent cette activité comme positive pour la Région bruxelloise, principalement en raison de son apport pour l’économie et l’emploi, pour la multiculturalité, la stimulation de l’activité culturelle et l’animation qu’elle engendre. Le sondage fait aussi apparaître que les clichés l’emportent souvent sur la réalité. Celui du bus transportant des Japonais de passage sous les boules de l’Atomium et à la Grand Place reste solidement implanté. Trois quarts (76%) des sondés pensent ainsi que la majeure partie des touristes séjournant à Bruxelles proviennent d’Asie.

En réalité, ils viennent essentiellement des pays limitrophes (Grande-Bretagne, France et Allemagne). Une petite majorité de Bruxellois (55% contre 70 en 2007) sont prêts à s’impliquer personnellement dans la promotion du tourisme. Une majorité écrasante (71%) ignorent cependant totalement quels sont les acteurs bruxellois du tourisme tels que l’OPT (Office de Promotion du Tourisme), le BITC (Brussels International Tourism and Congres), le gouvernement bruxellois, la Commission Communautaire française, etc. A 55%, ils demandent plus d’efforts des pouvoirs publics pour promouvoir le tourisme.

A côté de la culture, la Grand Place, l’Atomium et la position centrale en Europe, comme arguments actuellement les mieux à même d’attirer les touristes à Bruxelles, la gastronomie figure parmi les thèmes propices au développement du tourisme évoqués spontanément par les sondés. « Le Bruxellois est fier de sa gastronomie. Qui plus est, l’horeca représente 30.000 emplois directs à Bruxelles.

Je propose qu’après celle consacrée à la bande dessinée en 2009, le prochaine année à thème (2012) soit consacrée à la gastronomie », a commenté Evelyne Huytebroeck. La ministre a enfin indiqué que les chiffres provisoires de fréquentation des hôtels bruxellois en 2007 donnaient à penser que le cap des 5 millions de nuitées a été franchi, après une année 2006 (4,8 millions), déjà en progression. (Source Belga)

Share
This entry was posted in News and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>