300 tonnes de poissons comestibles détruits en 2013

L’année dernière, ce sont encore plus de 300 tonnes de poissons que les pêcheurs belges ont détruit.
C’est le Premier ministre flamand Kris Peeters (CD & V) qui l’a annoncé . Le poisson n’a pas été vendu parce qu’il n’y avait pas assez de demande .
Le Ministre-président flamand Kris Peeters, qui est également chargé de la pêche, tire la sonnette d’alarme. » Au total, environ 306000 kg ont été retirés du marché l’année dernière, car il y avait une demande insuffisante. Cette part a augmenté, passée de 192 tonnes en 2011 à 223 tonnes en 2012, plus de 300 tonnes l’année dernière. » C’est une augmentation de 60 pour cent en trois ans .

« Les poussons classiques comme la sole et la morue ne sont presque jamais retirés du marché », dit Peeters.  » Ce sont principalement ​​les espèces moins connues telles que la morue, le grondin, la plie, la raie et le congre. » Le poisson qui n’est pas vendu est donc détruit ou transformé en farine de poisson ou d’aliments pour animaux de compagnie.

Pourquoi les pêcheurs attrapent-ils des poissons qu’ils savent perdus d’avance ? « Parce que nous espérons que nous avons encore trouver un acheteur », explique le propriétaire Jan Couwyzer. »

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>