Le Champagne détrôné par les vins effervescents anglais

24522268_Nyetimber-large_trans++eo_i_u9APj8RuoebjoAHt0k9u7HhRJvuo-ZLenGRumA

Sur son île, l’Angleterre profite du réchauffement climatique pour cultiver des vignes et produire des mousseux. Et si sur son sol, le public semble apprécier cette nouvelle production (les Anglais étant naturellement friands de vins effervescents), la France place en champion ses vins de Champagne. Pourtant, un jury composé de professionnels parisiens a porté involontairement un premier coup à cette réputation. La dégustation à l’aveugle de ce mercredi 20 avril 2016 aura vu des duels entre vins des deux pays. Amenés par la Wine and Spirit Trade Association anglaise, les vins mousseux ont gagné la préférence du jury. Le Nyetimber (millésime 2009, 40£) a battu le Billecart-Salmon Grand Cru (NM, 65£) alors que le Gusborne Rosé (2011, 38£) a battu le NV Ayala Rosé Majeur. Plus surprenant, les membres du jury étaient souvent persuadés de donner leur préférence à des vins de Champagne.

Loin d’être anecdotique, cette victoire illustre parfaitement l’expansion des vignes anglaises (en augmentation de 40% l’an passé par rapport aux projets de surfaces exploitables). D’autres indices prouvent cet avancement, comme le nombre de récompenses gagnées par les vins anglais (365 en 2015, contre 265 en 2014) ou l’achat de parcelles (170 acres) par Taittinger dans le Kent. La production de vin en Angleterre atteint désormais cinq millions de bouteilles par an, avec des prévisions de doublement pour 2020.

Source: The Telegraph.

Share
This entry was posted in News, Vins. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>