Dessous de table… #2

MIV_00053 copie

Quoi de neuf à se mettre sous la dent cette semaine ?

EN BELGIQUE…

Bruxelles / L’hôtel Métropole a été vendu, il rouvrira ses portes en 2025.
L’hôtel devrait rouvrir ses portes au cours du dernier trimestre de l’année 2025 après d’importantes Capture d’écran 2022-11-28 à 10.34.08rénovations.Fermé depuis avril 2020, l’hôtel Métropole, situé sur la place de Brouckère au centre de Bruxelles, vient d’être vendu au fonds d’investissement Lone Star Fund qui compte confier l’exploitation de l’établissement à la société française de gestion hôtelière Centaurus Hospitality Management, selon le journal L’Echo.
Créé en 1895, le Métropole était l’un des derniers grands hôtels bruxellois indépendants détenus par la famille Bervoets, retrace le journal. Entre les travaux du piétonnier, la fermeture des tunnels bruxellois, les attentats de Paris et de Bruxelles, ainsi que l’arrivée de la pandémie de covid, les dernières années avaient été très difficiles pour l’établissement.
Les accords définitifs en vue du rachat portent sur l’hôtel, mais également sur la brasserie Métropole logée au rez-de-chaussée. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Charleroi / Fabrizzio Chirico ferme et ouvre
313912629_1213254225893311_3007554624571614600_nIl y a quelques jours, Fabrizzio Chirico annonçait la fin de ses activités à ‘la Table de la Manufacture Urbaine’ dans le centre de Charleroi. Le chef carolo et son épouse ont fait le beau choix de revenir à leurs premiers amours puisque leur nouvelle maison portera le nom du… « Délice du Jour ». Pour sa situation, ce ne sera pas à Gerpinnes ni à Charleroi mais bien en périphérie à Chapelle-lez-Herlaimont, puisqu’ils vont investir les murs de l’ancien « Pouic-Pouic », déménagé lui vers Mont-sur-Marchienne.
Ouverture du Délice du Jour à Chapelle-lez-Herlaimont, le 6 décembre prochain.
Le Délice du Jour – Rue du Chemin de Fer, 57 à Chapelle-lez-Herlaimont.

Lasne / Benjamin Laborie ouvre sa Table Capture d’écran 2022-11-29 à 09.04.34
Benjamin Laborie, chef français et installé chez nous de longue date, passé par les fourneaux de plusieurs restaurants (l’Annexe, le Bowery, le Colonel Louise à Bruxelles et la Ligne Rouge à Lasne) ouvre cette semaine sa première table éponyme. Le lieu que l’ex-chef étoilé a choisi peut surprendre, tant il a connu d’exploitants depuis plusieurs décennies. Dernièrement, on y a connu le Maxan et auparavant le Bliss, le Dernier Tri.
La Table Benjamin Laborie – Rue du Try Bara, 33 à Lasne.

Roucourt / Benoît Neusy ferme L’Impératif
317075290_5957267830971524_8375535922675973146_n« Certaines décisions sont difficiles à prendre et celle-ci en fait partie. Néanmoins cela ouvre d’autres perspectives. » Ces par ces mots que Benoît Neusy a annoncé via les réseaux sociaux la fermeture de son restaurant étoilé L’Impératif.
Il y a 7 ans, Benoît Neusy quittait Maisières pour s’installer au Domaine D’Arondeau. A 50 ans, ce chef de renom souhaite se diriger vers d’autres projets et aborder sa cuisine sous un autre angle tout en gardant la qualité de son savoir-faire.
D’ici le 2 avril 2023, Benoît Neuzy continuera à accueillir ses clients avec la même rigueur et une passion sans faille.
L’Impératif au Domaine d’Arondeau – Rue d’Arondeau, 29 à Roucourt.

AILLEURS…

FRANCE / Olivier Nasti est le Chef de l’Année pour le Gault&Millau FranceCapture-decran-2022-11-28-a-19.01.35-1
Olivier Nasti, chef du restaurant La Table d’Olivier Nasti dans l’Hôtel Chambard, en Alsace dans l’est de la France, et déjà doublement étoilé Michelin, a été élu cuisinier de l’année du guide gastronomique Gault et Millau, selon le palmarès dévoilé ce lundi 28 novembre.

ESPAGNE / Le Guide Michelin 2023 pour l’Espagne a décerné mardi une troisième étoile à deux restaurants, Atrio, à Cáceres (ouest), et Cocina Hermanos Torres, à Barcelone (nord-est), soit 13 établissements « tri-étoilés » dans le pays.

EN LIVRES…

50 chef.fe.s se mettent à table
Capture d’écran 2022-11-18 à 12.46.45Cuisiner, c’est leur métier. Mais que mangent les chef·fe·s à la maison ? Myriam Baya et Florence Hainaut ont posé la question à 50 personnalités qui ont choisi comme vie de nous nourrir : chef·fe·s, blogueuses, créatrices et créateurs de lieux à manger. Un livre émaillé d’anecdotes, de confessions et d’astuces.
De nombreux noms – connus et plus confidentiels – de la cuisine belge contemporaine se sont prêtés au jeu et ont préparé leurs plats familiaux, simples et totalement réalisables chez vous.
69 recettes fétiches, parmi lesquelles : le poulet du dimanche de Thomas et Sylvie Algoet (Les Petits Bouchons), l’agneau fondant de Stéphane Diffels (L’Air de Rien), les crêpes au sarrasin de Nicolas Decloedt (Humus & Hortense), le  » haché gros moulu pour la tartine  » de Hendrik Dierendonck, le bibimbap de Thomas Troupin (Toma).
Myriam Baya et Florence Hainaut – Flamme Editions – Environ 22 € en librairie.

Le Goût des Belges
Avec talent, humour et impertinence, Nathalie Derny et Éric Boschman nous guident du Nord au Sud du pays au sein du Capture d’écran 2022-11-18 à 13.04.11patrimoine gustatif belge. Ils ont sélectionné les recettes incontournables. Certaines sont connues sous d’autres noms et peuvent légèrement varier d’une région à l’autre, mais vous retrouverez toujours le «goût des Belges» dans les traditionnels oiseaux sans tête, croquettes aux crevettes, gaufres, carbonnades flamandes, pâté gaumais ou… stoemp aux carottes. Ils nous «racontent» les produits culinaires…
Nathalie Derny et Éric Boschman – Editions Racine – Environ 26 € en librairie.

Madeleine Proust

Share
This entry was posted in News. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>